Les rames automotrices à deux niveaux en service début 2007

Intervenant mercredi lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, M. Ghellab a souligné que ce nouveau matériel est soumis à des essais, conformément aux normes techniques de l’Union internationale des chemins de fer, dans le but d’adapter ces trains à l’environnement du réseau ferroviaire national.

Les nouveaux trains à deux niveaux assureront, dans un premier temps, le transport des passagers sur l’axe Casablanca-Rabat et Casablanca-Fès, a précisé M. Ghellab.

L’ONCF avait conclu avec la société italienne Ansaldo Breda, dans le cadre d’un appel d’offres international, un contrat pour l’acquisition de 24 rames automotrices à deux niveaux d’un coût de 2 milliards de dirhams.

Concernant le transport aérien, M. Ghellab a indiqué que Royal Air Maroc (RAM) élaborera une nouvelle grille de tarifs préférentiels pour les vols intérieurs entre Casablanca et les pôles touristiques et les dessertes Casablanca-provinces du Sud. Cette tarification sera annoncée très prochainement, a-t-il a jouté.

Le ministre a, en outre, fait savoir que la concurrence s’est développée au niveau des compagnies aériennes, en raison de l’accès de 22 nouvelles compagnies étrangères dans l’espace aérien marocain, qui assurent des dessertes régulières à destination du Maroc, dont 19 européennes, outre les deux compagnies nationales "Low-Cost".

L’accès de ces compagnies a permis d’améliorer les liaisons aériennes, dans la mesure où, a-t-il précisé, le nombre des pays qui disposent de lignes directes régulières avec le Maroc s’élève à 37, tandis que celui des aéroports à 66.

Quant à l’augmentation des tarifs des vols intérieurs, M. Ghellab a estimé qu’il est le résultat de la faiblesse de la demande et de la difficulté de garantir la rentabilité de ces vols, rappelant que son département, en partenariat avec la RAM, l’Office national des aéroports (ONDA) et d’autres partenaires, a pris plusieurs mesures dans ce sens, essentiellement l’exonération des vols intérieurs des taxes aéroportuaires depuis mars 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *