Les rapports de force syndicats-Etat

Avec un effectif de près de 280.000 personnes, l’enseignement constitue le secteur le plus peuplé de la fonction publique. Cet avantage numérique fait des enseignants le fer de lance des centrales syndicales dans leurs rapports de force avec l’Etat. D’ailleurs, de toutes les grèves et événements qui ont marqué l’histoire récente du Maroc, les enseignants ont été toujours les meneurs de la contestation. La grève de 1979 menée conjointement par les enseignants et les fonctionnaires de la santé a éclaté au moment où la tension était encore intense entre le pouvoir et l’opposition. La CDT, qui venait d ‘être créé une année auparavant, a profité de l’aubaine pour consolider ses assises populaires et devenir un interlocuteur de poids. Parallèlement, les forces de l’opposition, notamment l’USFP ont fait de cette centrale syndicale une force de frappe pour satisfaire leurs revendications politiques. L’UMT qui régnait toute seule sur la scène syndicale depuis l’Indépendance avait alors cédé le pas auCDT devenu chef de file dans le secteur de l’enseignement. Ce n’est pas un hasard si l’on sait que la plupart de ses dirigeants y compris son Secrétaire Général, Noubir Amaoui, sont des enseignants. L’UGTM fera une percée dans ce secteur quand l’istiqlalien Ahmed Laraki deviendra ministre de l’Enseignement pour que tout le parti s’investisse dans ce secteur. Mais le CDT populaire et populiste par le biais du bouillonnant Amaoui a toujours mené le bal par l’adhésion de la majorité des enseignants. Reste à savoir si la donne n’a pas commencé à changer depuis que Noubir Amaoui a créé son parti pour sceller la scission entre la CDT et l’USFP. En tous les cas l’UMT l’UGTM ne veulent pas rater cette occasion pour se repositionner sur l’échiquier social et syndical. En s’associant dans le mouvement des enseignants prévu pour le 11 et 12 du mois courant, les deux centrales essayent de tâter le pouls de la division. L’UNMT du parti islamiste, le PJD, qui arrive en force à l’université, reste à l’écart de cette union syndicale circonstancielle. La stratégie d’une force montante.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *