Les séparatistes posent des mines antipersonnel sur des itinéraires menant à Tifarity

Les séparatistes du "Polisario" et leurs protecteurs algériens entendaient ainsi stopper cette expédition humanitaire en perpétrant des assassinats terroristes au passage des participants, tout en prétextant que ceux-ci sont le résultat des années de conflit armé et pointer du doigt le Maroc.

L’ASM, qui exprime sa consternation, dénonce et condamne cet acte criminel et terroriste des séparatistes du Polisario et leurs protecteurs algériens et demande l’intervention urgente de l’ONU et des différentes instances internationales pour mettre fin à toute activité militaire aussi infime soit-elle des miliciens du Polisario ainsi que leur départ de cette zone, et ce pour la préservation de la paix et la stabilité de la région.

L’association, qui se trouve indépendamment de sa volonté obligée de reporter encore une fois son expédition humanitaire vers Tifarity, informe que dès que les conditions de sécurité des participants seront réunies, le départ sera annoncé aussi bien vers Tifarity que vers les autres communes rurales marocaines Bir Lehlou, Mijek et Aghouinit, et tiendra en cas d’incident quelconque pour responsables aussi bien les séparatistes du Polisario que leurs protecteurs algériens.

Pour rappel, l’ASM, par un souci purement humanitaire, prévoit dans une première étape l’installation d’un campement à Tifarity où les familles marocaines d’origine sahraouie aussi bien unionistes que séparatistes peuvent se réunir en toute liberté après avoir été séparées par trois décennies d’un conflit artificiel avant de monter d’autres campements dans les trois autres communes rurales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *