Les sex toys débarquent !

Une première au Maroc. Un commerce qui risque de faire couler beaucoup d’encre et de créer une importante polémique. Le premier sex shop  légal (avec un registre de commerce et une patente) vient d’ouvrir ses portes à Casablanca dans le quartier Jamila (préfecture Sidi Othman). Les Marocains peuvent désormais  acheter  en toute légalité des sex toys et divers jouets sexuels pour augmenter le plaisir sexuel. Autoriser un tel commerce dans un pays musulman et dirigé par un parti islamiste peut paraître inimaginable. Et pourtant, il s’agit d’une réalité. Contacté par ALM, le propriétaire du sex shop  qui a préféré garder l’anonymat confie que «Ce commerce est prometteur et que les Marocains  s’intéressent à ces différents gadgets» tout en relevant que «nous ne disposons pas encore d’une boutique. Le client consulte le site facebook à l’adresse www.facebook.com/sexycentre et choisit le produit. Ensuite il me contacte par téléphone ou m’envoie un mail en indiquant la référence de l’objet et l’adresse de son domicile. La livraison se fait rapidement». Quant à la qualité des produits vendus, le propriétaire rassure les consommateurs. «Tous les objets sont importés d’Europe et sont en conformité avec les normes européennes. Il n’y a aucun risque. J’ai moi-même essayé plusieurs de ses produits notamment les crèmes d’agrandissement du pénis ainsi que les crèmes pour renforcer l’érection», explique-t-il. Les Marocains ont l’embarras du choix devant les accessoires et produits présentés pour égayer leur sexualité. Les produits  sont très variés: vibromasseur à 239DH, menottes (131 DH), pince à seins (240 DH), menottes pour chevilles, fouet, crème pour l’agrandissement du derrière ou des seins, médicaments  contre l’impuissance, crème pour l’élargissement du pénis….  Et pour faire plaisir à son compagnon, ce sex shop propose également de la lingerie très sexy et sado/maso.  Pour le propriétaire de ce sex shop, rien de plus normal que de vivre sa sexualité et entretenir sa libido. Mais, le phénomène est encore tabou. Rappelons qu’au Maroc,le phénomène des sex toys et des objets érotiques existent depuis quelques  années. Des sex-shops clandestins basés dans plusieurs villes du Royaume notamment à Casablanca, Rabat ou Marrakech, proposent des objets érotiques de toutes sortes. Ces produits qui jusque- là étaient interdits à la vente au Maroc, étaient  introduits dans le pays en contrebande. Avec l’ouverture de ce premier sex shop, se dirige-t-on vers une banalisation de ces produits ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *