Les taxis réservés aux femmes débarquent en Inde

Les taxis argent et blanc arborent le logo "Forsche", jeu de mot combinant le nom d’un célèbre constructeur automobile allemand et l’expression anglaise "for she" (pour elle). Dans l’habitacle, de grands miroirs, un nécessaire de maquillage et un porte-revues apportent une véritable touche féminine. La compagnie de taxis fondée par Ravathi Roy veut répondre à de vrais besoins. Rompant avec le rôle traditionnel de la femme, de plus en plus d’habitantes de Mumbai se retrouvent à voyager seules pour aller travailler ou simplement pour sortir le soir. Même si la ville est considérée comme plus sûre que beaucoup d’autres dans le pays, où le harcèlement sexuel est répandu, les femmes se plaignent souvent d’être l’objet de regards déplacés de la part des chauffeurs de taxis. «De nombreuses femmes détestent qu’un chauffeur de taxi les reluque dans le rétroviseur», souligne Mme Roy, 47 ans, ancienne pilote de rallye amateur. Les seuls clients masculins autorisés dans les "Forsche" seront les enfants de moins de 12 ans, pour que les femmes «n’aient pas à tolérer cela et se sentent en sécurité». Mme Roy est en négociation avec trois hôtels et quatre sociétés apparemment intéressés par ce service, qui pourrait également séduire les familles organisant de grands mariages pour le transport des convives femmes. Le concept, qui existe déjà dans des villes comme Dubaï et Moscou, pourrait séduire de nombreuses habitantes dans la capitale financière de l’Inde. «je sorts en boîte très souvent avec des amies et nous devons passer la nuit chez quelqu’un s’il n’y a pas de moyen de transport pour rentrer», explique Vanita Vishwanath, 30 ans, cadre dans la publicité. «Même lorsque je sors tard du bureau, je me sentirais beaucoup plus en sécurité avec un chauffeur femme». Près de 200 candidates ont postulé pour conduire les taxis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *