Les ventes d’articles d’habillement revigorent les exportations marocaines

Ces produits sont cités par l’Office des Changes au premier rang des principaux produits à l’export qui ont davantage poussé les ventes marocaines à l’étranger durant les sept premiers mois de 2006, lesquelles ventes, dans leur globalité, ont enregistré un accroissement de 11,6% (60,27 milliards DHs contre 54 milliards DHs à fin juillet 2005.) Pour les seuls vêtements confectionnés, l’Office indique en effet une augmentation de 13,9%, soit plus de 1,43 milliard DHs de plus que pour la même période de l’année dernière (11,75 milliards DHs contre 10,32 milliards DHs).

Comparativement à la moyenne des sept premiers mois (janvier à juillet) des cinq dernières années, établie à 10,98 milliards DHs, les ventes de vêtements confectionnés ont progressé de 7,1%.

Quant aux exportations de bonneterie, elles ont a enregistré, durant la même période, une augmentation de 10,9% ou +427 millions DHs.
Parmi les autres principaux produits à l’export qui ont connu d’intéressantes augmentations durant la période considérée, l’Office des Changes cite l’acide phosphorique (+28,9%), les engrais (+22,1%) et les composantes électroniques -transistors- (+14%).

Concernant les importations, les sept premiers de l’année les ont vues augmenter de 12,2% (totalisant 115,73 DH contre 103,141 milliards DHs une année auparavant). Les produits énergétiques sont en tête des principaux produits à l’import qui ont connu les plus importantes augmentations : pétrole brut (+19,3%), gaz de pétrole (+54,9%) gasoils et fuels (+30,6%). L’Office des changes cite aussi les achats d’avions pour plus de 1,5 milliards de plus qu’à fin juillet de l’année dernière, et ceux des voitures de tourisme (+25,2% ou +700 millions DHs).
0
Le déficit du commerce extérieur pour la période considérée s’élève ainsi à près de 55,46 milliards DHs, soit 12,9% de plus que celui des sept premiers mois de 2005. Quant au taux de couverture des dépenses des importations par les recettes des exportations, il se stabilise à 52,1%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *