L’exposition-événement

L’exposition intitulée « Jean Genet et le monde arabe » constituera un événement culturel très important dans notre pays. D’abord par la qualité des personnes qui y sont invitées. Les amis de Jean Genet en premier lieu, ceux qui l’ont accompagné durant sa vie.
Il y aura du côté marocain : Anis Balafrej, l’écrivain Edmond Amran El Maleh, l’écrivain et essayiste Abdelkébir Khatibi, l’écrivain espagnol, marocain de coeur, Juan Goytisolo, l’écrivain Mohammed Choukri, l’écrivain Tahar Ben Jelloun et l’écrivain Mohammed Berrada,.
Toutes ces personnes étaient liées, de diverses façons, au poète Jean Genet. Côté palestinien, Layla Shahid, la grande amie de Genet, sera présente. Il y aura aussi Elias Sanbar, écrivain et directeur de la « Revue d’études palestiniennes». Le poète palestinien, Mahmoud Darwich, est également attendu. Il vit malheureusement dans un état de quasi-réclusion à Ramallah. Si on le laisse sortir, il viendra. Il y aura évidemment les amis français de l’écrivain. Jacky Maglia le seul héritier des biens de Jean Genet sera présent. Marie Redonnet, qui est à la fois le commissaire et l’initiateur de cette exposition, précise que cet événement n’aurait pu avoir lieu sans l’aide de Jacky Maglia.
« Il vielle très jalousement sur l’héritage de Genet et craint toujours que les manifestations dédiées à l’écrivain ne trahissent l’esprit de ses oeuvres » dit-elle dans ce sens. L’exécuteur testamentaire de Jean Genet, Laurent Boyer, participera aussi à l’exposition.
Marie Redonnet qui est responsable du bureau du livre au Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Maroc est une spécialiste de l’oeuvre de Genet. Elle a fait sa thèse de doctorat sur l’oeuvre de cet écrivain, thèse publiée en 1999 aux éditions Grasset sous le titre « Jean Genet, le poète travesti ».
Elle a conçu le parcours de l’exposition par thèmes : Jean Genet découvrant le Maroc, Jean Genet et les travailleurs immigrés, Jean Genet et « Les Paravents », Jean Genet et « Le Captif amoureux», Jean Genet et la Palestine, Jean Genet et Sabra et Chatila et Jean Genet et ses liens affectifs et amoureux. Les aspects fondamentaux dans l’oeuvre et la vie de Genet seront ainsi montrés dans cette exposition. Des pages manuscrites du « Captif amoureux », le chef-d’oeuvre de l’écrivain, seront exposées. Il convient aussi de signaler que le scénario du film « La nuit venue » sera pour la première fois montré durant cette exposition. L’exposition « Jean Genet et le monde arabe » se veut une manifestation vivante. C’est pour cela qu’il a été demandé à des artistes marocains sensibles à la littérature de l’écrivain de créer des oeuvres spécialement pour cette manifestation. Le peintre Fouad Bellamine montrera une installation conçue à partir des portraits de l’écrivain. Cette installation évoquera par des inscriptions la situation politique depuis le 11 septembre. Le peintre Mohamed Kacimi a également opté pour une installation sous forme d’un ensemble de dessins. Cette installation se réfère à la révolte du poète et à son ouverture sur le monde. Elle renvoie au demeurant aux évènements qui déchirent le monde d’aujourd’hui. L’artiste Abdelkrim Ouazzani rendra un hommage sculpté au poème en prose de Genet : « Le Funambule ». Le cinéaste Nabil Ayouch va montrer un film sur la Palestine. Et enfin, l’on verra des photographies de Souad Guennoun qui a fait un travail sur les lieux où a vécu l’écrivain.
Donc, il y aura d’un côté les oeuvres de Genet, et de l’autre les oeuvres des artistes qui aiment Genet. Jean Genet disait : « J’écris pour qu’on m’aime ». Il aurait été content de constater que les amoureux de son oeuvre sont nombreux au pays où il a choisi d’élire son lieu de toujours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *