Lhbib Hajji(*) : «Le PP veut multiplier les symboles espagnols de l’occupation»

Lhbib Hajji(*) : «Le PP veut multiplier les symboles espagnols de l’occupation»

ALM : Le taureau Osborne, symbole de l’Espagne, sera installé à Mellilia occupée. Comment qualifiez-vous cette démarche?
Lhbib Hajji : Il s’agit-là de manœuvres haineuses et provocatrices du Parti populaire espagnol (PP). Ce parti politique anti-Maroc, qui gouverne le préside occupé de Mellilia, ne rate aucune occasion pour mener des actes provocateurs à l’égard du Royaume. Le gouvernement de Mellilia occupée sait très bien que le Maroc s’attache fermement à la marocanité des deux villes occupées. Ceci dit, en installant un taureau noir dans la ville, le PP veut multiplier les symboles espagnols de l’occupation ainsi que les symboles de la culture espagnole. Il veut que l’image du grand taureau marque profondément l’esprit et la mémoire des visiteurs de la ville, notamment les Marocains, pour qu’ils puissent intérioriser, voire accepter avec le temps le fait que les deux villes sont désormais espagnoles. Le PP souhaite également dissimuler à tout prix le caractère maroco-islamique des deux villes occupées.

Pourquoi le PP a choisi ce timing pour entamer cette démarche provocatrice ?
Je pense qu’il n’y a pas actuellement d’événements particuliers qui ont fait que le PP a choisi ce timing. D’habitude, à chaque fois que le PP passe par des périodes de stagnation et qu’il commence à disparaître de la scène politique et médiatique pour n’importe quelles raisons, il procède à ce genre de démarches provocatrices envers le Maroc. Il tente de revenir en force sur la scène en stimulant les sentiments nationalistes de ses concitoyens. Il s’agit-là de manœuvres connues par tout le monde. Aussi, en provoquant le Maroc, le PP agit sur la scène régionale, étant donné que toute provocation à l’égard du Maroc est la bienvenue en Algérie. Et cela lui fait des sorties médiatiques remarquables.

Comment comptez-vous procéder pour faire face à cette démarche du PP?
Bien évidemment, nous allons nous réunir pour décider des démarches à entreprendre dans les prochains jours. Nous pouvons même ne pas réagir, car notre réaction pourrait bénéficier au PP en lui accordant l’écho médiatique qu’il cherche. Il suffit des fois d’ignorer les provocations du PP pour anéantir leurs effets médiatiques.

(*) Coordinateur national du Comité national pour la libération de Sebta et Mellilia

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *