L’incendie de la forêt de Zoumi à Chaouen totalement maîtrisé

Les derniers foyers ont été éteints aux premières heures de la matinée de jeudi, a précisé un responsable des équipes d’intervention. Le dernier bilan des dégâts de cet incendie fait état d’une superficie de 1.443 ha de forêt dévastés par le feu, indique-t-on de même source.

Si le vent qui sévissait depuis plus d’une semaine sur la région compliquait la situation en attisant les brasiers, la météo a fini par tourner à l’avantage des équipes d’intervention. Avec les légères précipitations dans la nuit de jeudi à vendredi, l’on ne craint plus de nouveaux départs d’incendie, a expliqué ce responsable.

Depuis plus d’une semaine, près de centaines de personnes (protection civile, FAR, gendarmerie, Forces auxiliaires, Eaux et forêts, volontaires) ont livré une rude bataille sur les fronts du feu. Un travail particulièrement ardu en raison du relief montagneux et difficile d’accès de cette région.

L’intervention aérienne a été déterminante dans la lutte contre ce gigantesque incendie dont le principal front s’étendait sur plusieurs kilomètres le long du versant en pente de la montagne. Aux avions citernes C-130 et Turbo-Trush marocains qui s’étaient engagés depuis les premiers jours de l’incendie, se sont joints des canadairs espagnols et français.
Des appareils très efficaces dans la lutte contre les incendies de forêt puisqu’ils permettent des largages successifs dans de très brefs délais. Les canadairs espagnols et français faisaient le plein d’eau de leurs citernes lors d’amerrissages à la volée sur le plan d’eau d’un barrage de la région.

A rappeler que l’incendie de la forêt de Bni Yessef (CR. El-Koulla Pr. Chaouen) a été totalement maîtrisé lundi dernier. L’incendie a parcouru une étendue de 1.320 ha, mais seulement une superficie de près de 400 ha est considérée comme totalement détruites par le feu.
Dans le cadre de l’enquête sur l’origine de ces deux incendies, deux personnes, un homme et une femme, ont été arrêtées par la gendarmerie royale dans les régions sinistrées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *