L’INDH, fruit de la philosophie sociale de SM le Roi Mohammed VI

Depuis son intronisation, SM le Roi Mohammed VI a fait de l’exclusion, de la pauvreté et de la précarité un objectif primordial. Ainsi, de multiples projets à caractère social ont vu le jour dénotant de l’intérêt particulier accordé par le Souverain au développement humain.
Les efforts découlant dans ce sens ont été couronnés en 2005 par la mise en place de l’Initiative national pour le développement humain (INDH). Fruit de la philosophie sociale de SM le Roi, cette initiative ambitieuse tend à promouvoir l’être humain dans son environnement socio-économique. Lancée le 18 mai 2005, l’INDH est, ainsi, l’un des plus importants chantiers du règne du Souverain. La réussite des projets s’inscrivant dans le cadre de l’INDH dépend en premier de leur pérennité, s’agissant aussi bien des aspects structurels et réglementaires que des volets relatifs aux ressources humaines et matérielles. «L’Initiative nationale pour le développement humain n’est ni un projet ponctuel, ni un programme conjoncturel de circonstance. C’est un chantier de règne. Elle doit procéder d’une démarche résolument novatrice et d’une méthodologie d’action qui allie ambition, réalisme et efficacité, et se traduise par des programmes pratiques, bien définis et intégrés», avait affirmé le Souverain dans un discours adressé à la Nation le 18 mai 2005.
L’INDH conçue en termes de chiffres dénote de l’importance de ce chantier ouvert. Ainsi, le nombre de projets adoptés durant les quatre années d’existence de l’Initiative nationale pour le développement humain dépasse les 16.000 projets. Ces projets qui ont bénéficié à plus de 4 millions de personnes ont engagé un financement de plus de 9,4 milliards de dirhams auquel l’INDH a participé à hauteur de 5,5 milliards de dirhams. Les projets de développement de l’INDH ont ciblé essentiellement les personnes à besoins spécifiques, les enfants de la rue et les femmes en situation difficile, outre la contribution à créer des projets générateurs de revenus, la qualification, la formation professionnelle, l’approvisionnement en eau potable des régions éloignées, la lutte contre la pauvreté et la précarité et le soutien des secteurs de l’enseignement et de la santé. Le budget alloué à ces projets au titre de 2008 s’élève à 3,10 milliards DH, contre 3,7 milliards en 2007 et 2,85 milliards DH en 2006.
Le développement et le renforcement de l’esprit de citoyenneté et de la bonne gouvernance ainsi que la consécration d’une nouvelle culture fondée sur la participation, la confiance, le respect de la dignité et la pérennité outre la garantie d’associer et mobiliser tous les acteurs et bénéficiaires constituent les principaux acquis de l’INDH.  Depuis sa mise en place, l’INDH, a adopté une méthodologie de travail se basant sur la formation, le renforcement des capacités, la communication institutionnelle, la proximité, un système informatique et le diagnostic des opérations. Les réalisations de l’INDH concernent essentiellement l’éducation avec 601 projets, les centres d’accueil 499 projets, l’agriculture 491 projets, l’eau potable avec 482, la voierie 339 projets, la jeunesse et sports 293 projets la santé avec 255 projets, la formation des capacités 174 projets et 81 projets concernant la lutte contre l’analphabétisme. Afin d’assurer leur bon fonctionnement, les projets INDH sont audités annuellement par les départements de l’Intérieur et des Finances ainsi que par l’ensemble de partenaires.
Dès son lancement, l’INDH a été dotée d’une affectation de ressources conséquente de 10 milliards de dirhams sur 5 ans, de 2005 à 2010. Cette dotation est assurée par le budget général de l’Etat avec 6 milliards de dirhams, les collectivités locales à travers 2 milliards de dirhams et 2 milliards de dirhams en termes de coopération internationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *