L’indispensable inventaire

La réussite du passage à l’unité de la ville exige la mise à la disposition des nouvelles communes, des moyens humains, financiers et matériels actuellement disponibles au niveau des 14 communautés urbaines et leurs communes membres appelées à fusionner dans le cadre de la nouvelle organisation. Ces 14 communes sont Casablanca, Rabat, Agadir, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Safi, Salé, Skhirat-Témara, Tanger, Taza, Tétouan et Oujda. Le recensement de l’existant, une tâche colossale, a porté sur plusieurs volets. Tout d’abord, l’organisation des services et la répartition des compétences. Dans les 14 villes concernées par le retour à l’unité de la ville (car ce système existait avant 1976), les compétences sont aujourd’hui éparpillées entre plusieurs communes. Le travail d’inventaire a donné lieu à la production de trois documents à savoir un diagramme faisant ressortir les différentes structures de l’organisation administrative. Un inventaire des attributions et tâches assurées par chaque entité. Et un document cartographique présentant l’implantation géographique des différents services à caractère administratif et technique. Dans le volet « ressources humaines », non seulement l’état des lieux a été établi pour chaque commune et communauté urbaine mais mêmes leurs besoins en personnels ont été déterminés avec exactitude. Les biens immobiliers sont également un élément important de l’inventaire. Il s’agit de faire ressortir la destination exacte et l’affectation de chaque bâtiment, logement, terrain nu et autres marchés et maisons de jeunes appartenant aux communes. La disponibilité est incontournable en ce qui concerne tout particulièrement la délimitation des attributions de chaque arrondissement. Dernier volet: les contrats et conventions. Dans le but de préserver les intérêts des collectivités locales et des tiers, il est indispensable de connaître les droits et les obligations des futures communes urbaines unifiées. Sont concernés, les contrats d’emprunts avec le FEC (fond, d’équipement communal) ou avec d’autres bailleurs de fonds. Une fois achevés, les travaux d’inventaires ont été communiqués à la direction générale des collectivités locales avant la fin du mois de juillet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *