L’offre dépasse la demande pour les produits fortement consommés durant le mois de Ramadan

La demande en sucre pour le mois de septembre prochain est estimée à 98.180 tonnes (T), alors que les stocks prévisionnels sont de l’ordre de 229.136 T pour la même période qui coïncide avec le mois de Ramadan, a précise M. Chami lors d’une rencontre initiée par la Chambre de commerce, d’industrie et des services de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zair.
De même, les disponibilités en beurre seront de 6.927 T en septembre pour une demande estimée à 3.100 T, ce qui assurera un approvisionnement « normal » de cette matière durant le mois sacré, a-t-il dit.
Pour ce qui est du lait, les quantités qui seront mises sur le marché national sont de 77 millions de litres, dont 65 millions de lait pasteurisé et 12 millions de litres de lait UHT, pour une demande estimée à 67 millions de litres.
Concernant les œufs, le ministre a noté que le marché sera suffisamment approvisionné avec une offre de 250 millions d’unités en septembre.
L’offre en viandes rouges (27.048 T en septembre) et blanches (36.700 T en septembre) dépassera la demande pendant le mois sacré de Ramadan qui est estimée à 24.000 T (viandes rouges) et 36.000 T (viandes blanches).
Quant aux disponibilités en farine nationale de blé tendre (farine subventionnée), elles seront de l’ordre de 850.000 quintaux (qx) en septembre pour une demande estimée à 825.000 qx.
De même, les disponibilités en farines libres seront de 2,35 millions qx en septembre pour une demande de 1,82 millions qx.
Pour ce qui est des dattes, le ministre a souligné que la quantité globale disponible est de 35.600 T, dont 23.599 T importée à fin juin 2008.
Les disponibilités en tomates fraîches devraient atteindre 70.000 tonnes en 2008 contre 56.000 l’année précédente, ce qui permettra de couvrir les besoins du marché, a ajouté le ministre, précisant que la production de tomates en conserve a atteint 16.000 tonnes cette année.
Une commission ministérielle a été chargée de l’évaluation et du suivi du marché national, trois mois avant le mois de Ramadan, afin d’assurer un approvisionnement normal et régulier du marché national par les produits les plus consommés durant ce mois sacré, a souligné M. Chami.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *