L’OMS recommande l’interdiction du pèlerinage aux personnes âgées

L’OMS recommande l’interdiction du pèlerinage aux personnes âgées

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l’interdiction du pélerinage et de la Omra. Cette recommandation a été annoncée, mercredi 22 juillet, au Caire lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de la réunion du comité de l’OMS pour le Moyen-Orient. L’Organisation invite les groupes à risques, c’est-à-dire les personnes âgées de plus de 65 ans, de moins de 12 ans ou souffrant de maladies chroniques de ne pas se rendre sur les Lieux Saints.
Parmi les personnes atteintes de maladies chroniques devant éviter le pèlerinage, les ministres de la Santé ont cité celles atteintes de diabète, d’affections cardio-vasculaires et hépatiques, d’excès d’obésité et de troubles du métabolisme. Lors de cette réunion, le comité a recommandé un renforcement des systèmes de lutte contre le virus et de surveillance de ses éventuelles mutations. Dans ce sens, il a demandé au directeur régional de l’OMS pour le Moyen-Orient de constituer une commission d’experts de sept pays, dont le Maroc, pour étudier et actualiser toutes les données relatives à la progression de l’épidémie et fixer les critères permettant d’évaluer sa gravité. Une réunion urgente du comité est prévue en cas de grave développement de l’épidémie.
Il y a quelques jours, l’Egypte qui a enregistré un premier cas mortel, une fille de 25 ans revenant d’Arabie Saoudite, a recommandé aux femmes enceintes, aux malades chroniques et aux personnes âgées d’éviter d’aller à La Mecque. «Amr Qandil, le chargé des questions de prévention au ministère de la Santé, a mis en garde les personnes âgées, les femmes enceintes, les enfants et les personnes atteintes de maladies chroniques contre le fait d’effectuer le hadj et la Omra», avait  rapporté l’agence officielle Mena lundi soir. Le problème avait déjà été abordé en juin par l’Arabie Saoudite qui avait recommandé aux pèlerins plusieurs mesures de précautions. La Tunisie avait même suspendu la Omra en se réservant de trancher sur la question du Hadj. Cette année, le pèlerinage du Hadj est prévu en novembre, période attendue de la seconde vague pandémique du virus A (H1N1).
Rappelons que 12 nouveaux cas de grippe A/H1N1 avaient  été recensés en deux jours en Arabie Saoudite portant à 29 le nombre total. Le  porte-parole du ministère de la Santé, Khaled Marghlani, avait souligné que ce phénomène entraîne le risque d’une propagation durant le Hadj.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *