Loterie : 9 millions dh détournés

Le directeur financier de la société de gestion de la loterie nationale, filiale de la caisse de dépôt et de gestion, CDG, Mustapha Habibi, était en congé de maladie depuis la fin de février 2006. Certificats médicaux à l’appui. En fait, une maladie diplomatique. Le pot-aux-roses sera en effet découvert lorsqu’on s’apercevra que d’importantes  sommes d’argent ont disparu des comptes de l’entreprise. Du coup, les soupçons se sont orientés vers M. Habibi et pour en avoir le cœur net une enquête interne a été diligentée immédiatement.
Effectivement, un trou financier énorme apparaît dans la comptabilité. Sans perdre de temps, le responsable juridique de la Loterie nationale dépose plainte auprès de la police judiciaire de Casablanca qui a convoqué le suspect. Une plainte qui met directement en cause Mustapha Habibi, 58 ans. Arrestation de l’intéressé qui, visiblement bien portant, est passé aux aveux au terme de l’interrogatoire. En fait, toutes les preuves sont contre lui.
M. Habibi a expliqué aux enquêteurs le mode opératoire qui lui a permis d’organiser les détournements d’argent en question à l’insu des responsables de l’entreprise. Tout se jouait au niveau du chèque libellé au nom du gagnant. M. Habibi rédigeait la somme en chiffres, prenant le soin de laisser vide la partie correspondant à la somme en lettres avant de le faire signer par le directeur général dans le cadre de l’incontournable double signature.
Une fois celle-ci apposée en bas du chèque, M. Habibi manipule les chiffres et les lettres comme il veut. Une somme de dix mille dirhams peut se transformer par exemple avec quelques zéros en plus en 100.000 de Dh. Évidemment, l’heureux gagnant ne se voit  pas remettre le chèque- ainsi corrigé à la main- comme le prévoit le règlement mais c’est Habibi lui-même, par l’intermédiaire de deux complices, qui encaisse l’argent auprès de la banque avant de le payer en espèces et d’empocher la différence indue. En fait c’est par des sommes moyennes détournées sur une période assez longue remontant à 2003 que le responsable indélicat recruté trois plus tôt a réussi à  voler une somme aussi colossale sans attirer l’attention des contrôleurs financiers.
Mustapha Habibi a été traduit, lundi 5 juin, devant la Cour d’appel de Casablanca en compagnie de ses deux complices poursuivis pour détournement de deniers publics, faux, usage de faux et abus de confiance. L’enquête est toujours en cours pour déterminer le montant exact des sommes détournées.

Loterie nationale : une belle manne

La loterie nationale du Maroc a été créée en décembre 1971 par décret lui concédant le monopole de la gestion et de l’exploitation des jeux de hasard sur l’ensemble du territoire national. Bien qu’elle est sous contrôle de l’Etat, la Loterie nationale est une société anonyme de droit privé. Le premier tirage de la tranche de la loterie a eu lieu en 1972. Après le Loto, elle a lancé d’autres jeux à savoir le Quatro en 2000 et le Keno en 2002.
La société verse à l’Etat une redevance représentant 20 % du chiffre d’affaires. En 2004, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 523 298 dirhams. La loterie nationale est membre actif de la World Lottery Association (WLA) et signataire de la charte qui régit l’ensemble des membres de cet organisme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *