L’UNESCO dément avoir établi des contacts avec le Polisario sur l’affaire du site historique vandalisé

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *