Madrid promet un traitement positif au profit des immigrés marocains

Plusieurs immigrés marocains chôment en Catalogne à cause du non-renouvellement de leurs cartes de séjour. Le représentant du gouvernement espagnol en Catalogne a promis de traiter avec souplesse la question de ces immigrés. C’est ce qui ressort d’une réunion tenue, mardi 24 mars à Barcelone, entre Joan Rangel, délégué du gouvernement espagnol en Catalogne, et des représentants d’associations des Marocains de Catalogne. Cette réunion a été tenue en présence de la sous-déléguée du gouvernement espagnol à Barcelone, Montserrat Garcia Llovera, et le président de la Fédération des entités catalanes d’origine marocaine (Feccom), Mohamed Chaib. Les représentants de la communauté marocaine de Catalogne ont profité de cette réunion pour exposer tous leurs griefs ainsi que les problèmes de milliers de familles marocaines en Catalogne, à leur tête le renouvellement de la carte de séjour avec autorisation de travailler, le regroupement familial, les aides sociales aux familles frappées par le chômage, l’obtention de la nationalité espagnole et la participation aux élections municipales.
Les membres de la communauté marocaine en Catalogne se sont vu leur situation se détériorer à cause de la crise financière qui ébranle tous les habitants de cette région autonome de l’Espagne. Tout en promettant de «la souplesse» dans le traitement des cas de renouvellement des cartes de séjour, le responsable espagnol a affirmé que cette question obéit  aux «contraintes de la loi» qui ne peut être transgressée. Cependant, le délégué du gouvernement central en Catalogne a promis de transmettre les préoccupations des immigrés marocains au gouvernement espagnol pour trouver des solutions efficaces et efficientes.
Récemment, les défenseurs des droits des immigrés marocains de Catalogne ont tiré la sonnette d’alarme sur la situation difficile vécue par des milliers de Marocains au chômage qui rencontrent des difficultés pour renouveler leurs cartes de séjour, un «sésame» qui leur permet de résider de façon légale en Espagne et de trouver du travail. Cette situation ne concerne pas que les membres de la communauté marocaine de Catalogne mais s’étend à l’ensemble des immigrés marocains d’Espagne en situation régulière au chômage qui doivent renouveler leurs cartes de séjour. Ces derniers se voient impuissants devant une machine administrative qui applique à la lettre les dispositions de la loi sans pour autant prendre en considération les exigences du contexte actuel de la crise. Lors de la réunion, le responsable espagnol a fait part de sa disposition à apporter le soutien et l’aide nécessaires pour faciliter les procédures administratives pour le renouvellement des cartes de séjour tout en veillant au respect des dispositions de la loi sur l’immigration.
«Il existe une volonté commune pour surmonter toutes les difficultés en coordination et en consultation entre les autorités locales et les associations d’immigrés marocains», a-t-il affirmé soulignant l’importance que la communauté marocaine puisse bénéficier d’un «traitement particulier». La communauté marocaine établie en Catalogne constitue 23% de l’ensemble du collectif immigré dans cette communauté autonome du nord est de l’Espagne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *