Majdoubi s’explique

Majdoubi s’explique

La semaine dernière, le journaliste Houssine Majdoubi a été arrêté dans le cadre du coup de filet de Tétouan. Il est accusé de corruption et de non-dénonciation de crimes. Installé en Espagne et correspondant du quotidien istiqlali Al Alam, le nom de Majdoubi a été cité par un des trafiquants de drogue lors de l’enquête. Le journaliste aurait touché 10.000 DH des mains de Hicham Harboul, un baron du trafic de drogue, lors d’une rencontre entre les deux hommes à Grenade en Espagne. Harboul aurait donc payé Majdoubi pour que ce dernier publie un article sur l’affaire de Tétouan sans mentionner le nom de Harboul, et tout en enfonçant son adversaire, un autre trafiquant de drogue de Tétouan, Mounir Erramach. Houssine Majdoubi bénéficie actuellement d’une liberté provisoire en attendant la fin de l’instruction et le jugement. A noter que le quotidien Al Alam a publié des extraits d’une lettre ouverte envoyée par Majdoubi au ministre de la Justice, Mohamed Bouzoubaâ. Dans cette lettre, Majdoubi récuse toutes les accusations dirigées lui et met en avant son rôle essentiel dans la dénonciation des malversations et de la corruption au Nord du Maroc, une région qui, selon lui, les services secrets espagnols s’activent énormément depuis qu’ils ont réussi, selon Majdoubi, à infiltrer les gangs du trafic de drogue. Par ailleurs, Majdoubi estime que les 10.000 DH qu’il est accusé d’avoir touché est, en fait, « une somme dérisoire ». Il rappelle dans sa lettre au ministre de la justice qu’il est en contrat avec le quotidien Al Alam, Al Qods Al Arabiya, l’hebdomadaire francophone La Vérité, actionnaire dans l’hebdomadaire arabophone Al Ayam et correspondant de deux agences de presse, l’américaine United Press International (UPI) et celle des ÃŽles Canaries. Majdoubi affirme qu’il possède également une « petite société de production audio-visuelle ». En d’autres termes, il n’a pas besoin de 10.000 DH. D’autant plus qu’il possède sa propre maison à Grenade.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *