Maroc-Belgique : Réunion de la haute commission mixte

Cette coopération, qui date de plus de 40 ans, connaîtra un nouvel élan à l’occasion de la réunion lundi de la première session de la Haute Commission mixte sous la co-présidence des deux Premiers ministres MM. Driss Jettou et Guy Verhofstadt.

De l’avis des observateurs, cette 1ère session de la Haute Commission mixte, qui sera marquée par la signature de plusieurs accords dans différents domaines, ne manquera pas d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale, qualifiée de timide "mais efficace".

Du secteur du tourisme aux infrastructures en passant par l’aide au développement, la coopération belge est présente dans tous les domaines au Maroc.

De cette coopération l’on retiendra notamment l’appui au secteur de l’eau, un aspect à travers lequel la Belgique entend contribuer à la lutte contre la précarité dans le cadre de son programme de coopération au développement pour laquelle elle consacre tout un département ministériel. L’on citera à titre d’exemple la coopération avec l’Office national de l’Eau potable (ONEP) pour l’élaboration d’une cartographie visant à moderniser les méthodes de mise à jour et de gestion des plans de réseaux de distribution, outre le soutien de projets d’infrastructures d’assainissement et la coopération dans les domaines agricole, de la formation professionnelle, de la justice et de la santé.

Dans le domaine des investissements, plusieurs entreprises belges ont choisi de s’implanter ou de s’agrandir au Maroc dans plusieurs secteurs d’activité: bâtiment, assainissement, nouvelles technologies et services.

Les entreprises belges accordent également un intérêt particulier à la contribution aux grands projets structurants au Maroc comme le cas des travaux d’accostage de terminaux à conteneurs et celle d’un quai de service utilisé pour les remorqueurs et des postes rouliers au port de Tanger-Méditerranée, chantier assuré par un consortium belge.

En matière des échanges économiques, les opérations d’import et d’export se sont élevées à quelques 777 millions d’euros en 2005.

Les principales importations de la Belgique portent sur les produits textiles, produits des industries chimiques, produits minéraux et végétaux, produits des industries alimentaires et boissons.

Les exportations vers le Maroc sont constituées principalement de machines et appareils, matériel électrique, matières plastiques et caoutchouc et matériel de transport.

La présence belge au Maroc s’est illustrée ces dernières années par l’organisation pour la deuxième fois consécutive du salon Belgica, une manifestation dédiée au partenariat belgo-marocain et par la participation de la Wallonie au Salon du livre.

L’importance des relations entre les deux Royaume se traduit aussi par une forte présence de la communauté marocaine en Belgique.

Dynamique et bien adaptée, la communauté marocaine a su s’intégrer dans ce pays en investissant divers champs d’action.

Présents aussi bien dans les affaires qu’en politique, les belgo-marocains sont l’illustration parfaite d’un lien fort entre les deux peuples, forgé dans l’amitié, le respect mutuel et la tolérance.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *