Maroc-Espagne : La classe politique marocaine condamne à l’unisson l’attitude hostile du PP sur le Sahara

Maroc-Espagne : La classe politique marocaine condamne à l’unisson l’attitude hostile du PP sur le Sahara

La classe politique marocaine durcit le ton contre le Parti populaire espagnol (PP). La campagne systématique de provocation et de dénigrement orchestrée par ce parti de droite espagnol contre l’intégrité territoriale du Maroc a suscité l’indignation des partis politiques. Les secrétaires généraux et chefs des partis politiques marocains, représentés au Parlement, ont dénoncé avec «la plus grande vigueur» la persistance de l’utilisation, par différentes parties espagnoles, «de méthodes fallacieuses et d’approches immorales», au sujet des récents événements sanglants de Laâyoune. C’est ce qu’indique un communiqué rendu public à l’issue d’une réunion tenue, mercredi 24 novembre, à Rabat, en présence de Taib Cherkaoui, ministre de l’Intérieur et Taïeb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. Les dirigeants du parti de l’Istiqlal, de l’USFP, du MP, du RNI, du PJD, du PPS, de l’UC et du PAM ont affirmé, suite à cette réunion, que «ces procédés revêtent un caractère de plus en plus grossier où s’entremêlent travestissement flagrant de la réalité et manipulations tactico-politiques évidentes». Les chefs des partis politiques se sont également accordés pour condamner l’instrumentalisation par le PP espagnol des incidents de Laâyoune à des fins électoralistes, dans des déclarations relayées par la MAP (voir réactions ci-dessous). «Le Parti populaire espagnol n’a cessé d’utiliser ces derniers jours la question des événements de Laâyoune à des fins électoralistes incontestables, tant au niveau de l’Espagne qu’à celui du Parlement européen», précisent les dirigeants des formations politiques. Le Parti populaire, en plus de certains milieux espagnols pro-Polisario, a multiplié dernièrement les manœuvres hostiles au Maroc suite aux incidents de Laâyoune qui ont coûté la vie à onze membres parmi les forces de l’ordre. Ainsi, et à l’heure où plusieurs ONG internationales et nationales de défense des droits de l’Homme ont confirmé la version marocaine des faits, discréditant de ce fait les allégations mensongères des adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume, le PP persiste dans sa démarche haineuse, soutenu en cela par certains médias espagnols menant une campagne médiatique de désinformation contre le Maroc. «Par cette attitude hostile aux intérêts de la Nation marocaine toute entière, le Parti populaire compromet, à nouveau, les relations entre les deux pays voisins, que des efforts conjoints ont ces dernières années réussi à stabiliser et promouvoir dans le cadre d’une vision stratégique pertinente», se sont indignés les chefs et secrétaires généraux des partis politiques. Ils ont affirmé que le PP doit, par conséquent, assumer les pleines responsabilités dans cette dérive marquée par l’acharnement contre le peuple marocain et les forces vives nationales toujours désireuses d’établir des relations de bon voisinage, de confiance et de co-développement avec l’Espagne et au-delà avec l’Union européenne. A cet égard, ces responsables politiques ont dénoncé l’activisme du PP espagnol et qui est aux antipodes de la position équilibrée, responsable et constructive du gouvernement espagnol, exprimant leur rejet de l’action négative menée ces derniers jours par ce parti au sein du Parlement européen. «Ce n’est pas en faisant recours à la calomnie, la culpabilisation et à la pression sur le gouvernement espagnol, qui servent finalement les thèses et les intérêts de l’Algérie au détriment des intérêts suprêmes du Royaume, que le PP saura établir sa crédibilité en Espagne et dans l’espace européen», ont souligné les partis politiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *