Maroc-Espagne : Rubalcaba récupère le dossier des relations bilatérales

Maroc-Espagne : Rubalcaba récupère le dossier des relations bilatérales

Le Maroc et l’Espagne s’acheminent vers le dépassement de la crise diplomatique. Les dernières tensions entre les deux pays ont été à l’ordre du jour d’une réunion, tenue lundi 23 août, à Rabat, entre le ministre de l’Intérieur espagnol, Alfredo Perez Rubalcaba, en visite de travail au Maroc et son homologue marocain Taïb Cherkaoui, accompagné de Mohammed Saâd Hassar, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur. Ont pris part à cette réunion des hauts responsables sécuritaires des deux pays. Un communiqué conjoint rendu public au terme de cette réunion précise que les deux ministres ont rappelé, lors de cette réunion, la qualité exceptionnelle de la coopération entre les services des ministères de l’Intérieur des deux pays et les résultats probants auxquels elle a abouti. Les deux ministres ont également réitéré leur détermination à continuer la coordination et la concertation à travers les contacts permanents et réguliers. Dans ce sens, Taib Cherkaoui a annoncé qu’il effectuera une visite en Espagne dans les meilleurs délais. Ils ont en outre rappelé la solidité des relations fraternelles qui unissent Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Sa Majesté le Roi Juan Carlos.
Dans le cadre de cette réunion, les deux ministres ont évoqué plusieurs questions prioritaires de la coopération bilatérale entre leurs départements respectifs, notamment celles relatives à la migration, au trafic de drogues, au terrorisme et à la coopération sécuritaire. Ainsi, concernant la gestion migratoire, les deux ministres ont réitéré leur engagement pour une approche globale et intégrée, conformément à l’esprit de la Conférence euro-africaine sur la migration et le développement, tenue à Rabat, en juillet 2006, et qui a fait du respect des droits et de la dignité des émigrés une des priorités de l’action commune dans ce domaine. «Dans ce cadre, le ministre espagnol, Alfredo Perez Rubalcaba, a affirmé que le Maroc demeure un allié stratégique, crédible et responsable, tout en le félicitant pour ses efforts importants en matière de lutte contre les réseaux de trafic des migrants et de traite des êtres humains, ce qui a permis de tarir les flux migratoires illégaux», précise le communiqué conjoint. Les deux ministres se sont félicités des résultats positifs enregistrés par le Maroc concernant la lutte contre le trafic de drogues, ce qui a permis de réduire sensiblement les surfaces cultivées en cannabis et la saisie de grandes quantités de drogues, ainsi que le démantèlement d’un nombre important de réseaux. «Afin de consolider ces résultats, les deux parties ont convenu de réactiver le groupe mixte anti-drogue, afin d’établir, dans les meilleurs délais, une stratégie d’action commune, visant la lutte contre les nouvelles formes de trafic, particulièrement celles qui concernent les drogues dures et les modus operandi des réseaux, particulièrement le blanchiment d’argent», indique la même .
Les deux ministres ont aussi discuté des moyens de lutter contre la menace terroriste dans leurs pays respectifs, et ont réaffirmé leur engagement à coordonner et renforcer leur action commune afin de faire face aux défis que représente le terrorisme dans la région sahélo-saharienne, et ses répercussions sur l’ensemble des pays du Maghreb et du pourtour méditerranéen. Concernant la coopération sécuritaire, les deux ministres ont convenu de rehausser le niveau de coopération entre les services de leurs départements respectifs. Le communiqué précise que «dans ce sens, il a été décidé de réactiver les rencontres périodiques du groupe mixte de sécurité, et la mise en place de commissariats conjoints, ainsi que l’augmentation du nombre d’officiers de liaison et le perfectionnement de leur action». De son côté, Taib Cherkaoui a remercié l’Espagne pour sa contribution positive à la réussite de l’opération Transit. L’agression de plusieurs ressortissants marocains récemment par les forces de sécurité espagnoles en transit par la ville occupée de Mellilia a été à l’origine de la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Aujourd’hui, après la visite effectuée au Maroc du ministre de l’Intérieur espagnol, les observateurs estiment que Rabat et Madrid s’apprêtent à rétablir la normalité dans les relations entre les deux Etats voisins.

SM le Roi reçoit le ministre espagnol de l’Intérieur
SM le Roi Mohammed VI a reçu, lundi 23 août, au Palais royal à Casablanca, le ministre espagnol de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, en visite de travail au Maroc. Cette audience s’est déroulée en présence du ministre de l’Intérieur, Taib Cherkaoui, et de l’ambassadeur d’Espagne à Rabat, Luis Planas Puchades. Selon un communiqué publié sur le site de la présidence du gouvernement espagnol, M. Rubalcaba a exprimé ses remerciements à SM le Roi Mohammed VI pour l’audience que le Souverain lui a accordée. A rappeler que SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Juan Carlos 1er d’Espagne avaient eu, mercredi 11 août, un entretien téléphonique. Les deux Souverains avaient relevé une fois de plus la qualité des liens qui unissent les deux familles royales. Les deux chefs d’Etat étaient tombés d’accord sur le fait que les incidents survenus ces dernières semaines ne peuvent en aucun cas porter préjudice à la qualité des relations maroco-espagnoles. Enfin, les deux Souverains avaient convenu de se retrouver lors d’une prochaine rencontre informelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *