Maroc-Hollande : Rabat réaffirme le droit des MRE à la double nationalité

Maroc-Hollande : Rabat réaffirme le droit des MRE à la double nationalité

Le Royaume persiste et signe. Il est hors de question que les ressortissants marocains, partout où ils se trouvent y compris aux Pays-Bas, soient obligés à renoncer à leur nationalité d’origine. Cette position, exprimée le 7 juillet dernier par le Royaume, en réaction à une décision des autorités néerlandaises de contraindre les ressortissants marocains à abandonner leur nationalité, vient d’être réitérée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Taïeb Fassi Fihri. «La communauté marocaine est attachée à sa marocanité et aux valeurs sacrées de la nation notamment celles de la religion et de la monarchie», a souligné le chef de la diplomatie marocaine, lors de son entretien lundi à Rabat avec son homologue néerlandais, Maxime Verhagen. Le Royaume, qui reconnaît la double nationalité, mais refuse que ses ressortissants soient déchus de la sienne, avait vigoureusement rejeté en juillet dernier la décision des autorités néerlandaises. Dans un communiqué officiel, le gouvernement marocain avait exprimé son « vif étonnement» et son rejet catégorique de toute politique, quels qu’en soient les origines, les motivations ou les desseins, qui exigerait des citoyens marocains résidant aux Pays-Bas de renoncer à leur nationalité d’origine. «Une politique d’intégration réussie et durable ne passe pas par la contrainte du déracinement et de l’amputation des liens multiples», avait mis en garde le gouvernement marocain.
La visite du ministre néerlandais à Rabat a donc été l’occasion de clarifier la position du Royaume, dans le dessein de dissiper tout malentendu sur cette question. A l’issue de cette visite, les deux ministres ont convenu de mettre en place un programme «d’action conjoint» visant à intensifier les rencontres entre les gouvernements et les diplomates des deux pays. Le Royaume avait reproché aux Pays-Bas d’avoir agi de manière unilatérale sur la même question de la nationalité.
Le renforcement des rencontres diplomatiques bilatérales est de nature à harmoniser la politique d’immigration, qui ne saurait être du ressort d’une partie au détriment de l’autre. «Le Maroc appelle de ses vœux l’intégration totale des Marocains résidant aux Pays-Bas», a plaidé le ministre Fassi Fihri, en appelant les autorités néerlandaises à faire en sorte que cette communauté puisse «bénéficier de justice et de promotion sociales».
Au-delà de la question de l’immigration, le ministre Taïeb Fassi Fihri a évoqué avec son homologue néerlandais la question d’une coopération «plus étroite» dans les domaines de la lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *