Maroc-UE : 170 millions d’euros pour l’éducation

Maroc-UE : 170 millions d’euros pour l’éducation

Nouveau gage de la confiance accordée à l’un de ses principaux partenaires, la Commission européenne a adopté mardi la deuxième partie de son programme d’action 2013 en faveur du Maroc. Ce programme, d’un montant total de 166,9 millions d’euros, soit quelque 1,8 milliard de dirhams, traduit une nouvelle fois l’engagement de l’Union européenne (UE) en faveur du rapprochement Maroc-UE et du développement social, une des composantes essentielles dictées par «le cahier des charges» de l’aide des Européens.

Le programme vise en effet à soutenir d’une part la stratégie d’arrimage progressif à l’Union européenne, mise en œuvre depuis un peu moins d’une décennie par le Maroc et qui avait été consacrée, en 2008, par la reconnaissance du Statut avancé du partenariat entre le Maroc et l’UE. Et d’autre part, le programme propose de poursuivre l’appui de l’UE à la stratégie éducative marocaine lancée en 2008 et qui, aujourd’hui, est plus que jamais d’actualité.

«Notre appui à ces deux stratégies majeures de notre partenaire marocain vise à soutenir une convergence globale, tant réglementaire et économique que sociale, entre le Maroc et l’Union européenne», a déclaré Stefan Füle, le commissaire européen pour l’élargissement et la politique européenne de voisinage (EPV), dans un communiqué publié mardi par la Commission européenne établie à Bruxelles.

Selon la Commission européenne, le programme «Réussir le Statut avancé II», d’un montant de 87 millions d’euros, visera à soutenir les efforts déployés par le gouvernement pour faire converger sa législation avec celle de l’Union européenne en vue d’une intégration progressive de l’économie marocaine au marché unique européen.

La décision stratégique des autorités marocaines de se doter d’un Plan national de convergence réglementaire permettra notamment de renforcer la cohérence et la gouvernance du processus de convergence et de prioriser les besoins en appui technique que l’UE se propose de mettre à la disposition du Maroc dans le cadre de ce programme.

Le programme d’appui à la stratégie éducative, d’un montant de 89,9 millions d’euros, continuera d’accompagner les efforts mis en œuvre pour assurer un accès équitable au système d’éducation de base, à travers toutes les régions du pays, avec l’objectif d’améliorer la qualité de l’enseignement et la gouvernance dudit système.

Ce même programme s’inscrit dans le sillage d’un appui précédent de l’UE qui a permis d’accompagner les avancées réalisées par les autorités marocaines dans l’amélioration des taux de scolarisation au niveau du primaire, dans l’amélioration des taux de scolarisation des filles au collégial ou dans la mise en place de politiques sociales favorables à la scolarisation des enfants.  

Pour rappel, en juillet dernier, l’UE avait décidé d’allouer plus de 385 millions de dirhams au Maroc pour la deuxième phase du programme «Spring», initié par l’UE pour répondre aux défis liés aux processus de transition politique dans le voisinage Sud. Ce don alloué au Maroc (sur une enveloppe de 1.210 millions de dirhams pour l’ensemble des pays touchés par le Printemps arabe) s’articule autour de projets œuvrant essentiellement pour la transformation démocratique et le renforcement des institutions du pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *