Maroc-USA : Alliance renouvelée

Maroc-USA : Alliance  renouvelée

Le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique sont plus que jamais décidés à renforcer leur partenariat. Un partenariat qui devra prendre un nouvel élan avec la visite royale aux USA, marquée par la rencontre ce vendredi de Sa Majesté le Roi Mohammed VI avec le président américain Barack Obama à la Maison-Blanche à Washington. Très attendue, cette audience vient démontrer la solidité des relations bilatérales entre le Royaume et les Etats-Unis d’Amérique.

Le déplacement du Souverain aux USA est très suivi du fait de son importance et l’intérêt accordé par les responsables US à la coopération avec le Maroc. Dans ce sens, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu en audience, mercredi dernier à la Résidence royale à Washington, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, et le secrétaire à la Défense, Chuck Hagel. Il s’agit des deux hommes les plus influents dans l’administration du président Obama.

Un communiqué du Cabinet Royal a indiqué que les entretiens du Souverain avec les deux hauts responsables américains ont porté sur la consolidation des relations d’amitié séculaire et de coopération fructueuse entre les deux pays, ainsi que sur la poursuite de la coordination de la concertation sur les différentes questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun. Plusieurs autres hauts responsables marocains et américains ont pris part à cette audience.

En effet, l’audience royale s’est déroulée, du côté américain, en présence de Mme Beth Jones, sous-secrétaire d’Etat, Prem Kumar, directeur Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Maison-Blanche et de Derek Chollet, sous-secrétaire d’Etat pour l’Asie Pacifique. Du côté marocain, cette audience s’est déroulée en présence de Taib Fassi-Fihri, conseiller de SM le Roi et de Salaheddine Mezouar, ministre des affaires étrangères et de la coopération.

Partenaires de longue date, le Maroc et les Etats-Unis avaient lancé un dialogue stratégique. Un dialogue qui est venu concrétiser la vision de SM le Roi Mohammed VI qui avait appelé, lors de sa visite aux Etats-Unis en juin 2000, à l’établissement d’un climat propice à l’avènement d’un partenariat stratégique et à la mise en place d’un nouveau cadre de coopération entre les deux pays. Le Maroc fut d’ailleurs le premier pays arabe disposant de ce cadre avancé de dialogue et de coopération qui vise à développer les opportunités d’une coopération optimale dans quatre domaines bien définis et étroitement liés, à savoir le politique, le sécuritaire, l’économique et les affaires culturelles et éducatives.

La visite royale aux USA devra donner un nouvel élan à ce dialogue et les relations maroco-américaines d’une manière plus globale. Alors que les observateurs avaient montré quelques signes d’inquiétude il y a quelques mois lorsque l’ambassadrice américaine aux Nations Unies a voulu proposer l’élargissement du mandat de la Minurso dans le Sud du Maroc pour couvrir la question des droits de l’Homme, la rencontre entre le Souverain et le président américain vient dissiper toutes ces inquiétudes.

A noter enfin que les deux pays sont liés également par un accord de libre-échange, en vigueur depuis 2006.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *