Médi-1 SAT lance ses programmes vendredi

La chaîne franco-marocaine installée à la zone franche de Tanger émettra, via le satellite Hotbird, avec un temps d’antenne quotidien de six heures (14h00 à 20h00). Une diffusion qui passera, à terme, à 24h sur 24. Au programme quotidien de la chaîne d’information bilingue, plusieurs flashs d’information, deux JT en arabe et en français, des magazines et des documentaires.

Dans les locaux flambant neufs et dotés d’équipements numériques de dernière génération, s’active un staff constitué d’une centaine de personnes, dont une trentaine de journalistes.

La construction et les équipements techniques ultra-performants ont coûté 14 millions d’euros et les frais de fonctionnement annuel sont estimés à 15 millions d’euros, qui devraient être financés par la publicité.

Le casting pour cette chaîne a réuni des journalistes expérimentés de différentes nationalités.  L’équipe est supervisée par le directeur de l’information libanais, Marc Sekali.

Cette station privée compte une centaine d’employés dans leur quasi-totalité marocains, ainsi que 29 journalistes répartis pour moitié de francophones et d’arabophones, eux-mêmes de huit nationalités: marocaine, libanaise, syrienne, algérienne, jordanienne, tunisienne, française et suisse.
La moyenne d’âge est de 28 ans.

Côté technique, la régie de la chaîne est dirigée par l’expérimenté Paul Hitti. Un professionnel qui avait supervisé le lancement de grandes chaînes telle Abou Dhabi ou Al-Hourra.

Outre l’incontournable information internationale, la chaîne sera soucieuse de décliner sa particularité régionale à travers une programmation ciblant les téléspectateurs maghrébins. Il s’agit notamment de magazines ou de  »talks-show » qui auront pour vocation de traiter de la réalité de la vie quotidienne et de l’évolution des sociétés de la région du Maghreb.

Médi-1 Sat, la pionnière de la libéralisation du secteur de l’audiovisuel marocain, est un projet doté d’un budget de trois millions euros, soit près de 33 millions dh.

La société Médi-1 Sat, créée en novembre 2002, est dotée d’un capital de 15 millions euros détenu à 56 % par des actionnaires marocains (à parts égales entre Maroc Télécom et la CDG) et à 30 % par des actionnaires français (compagnie internationale de Radio-Télévision -CIRT-).

Le tour de table est bouclé à hauteur de 14 % par Radio Méditerranée internationale (dont l’actionnariat est à 51 % marocain et 49 % français).

Dans un premier temps, la télévision diffusera de 14H00 à 20H00, avec des flashs d’information de cinq minutes en arabe et en français toutes les demi-heures, et deux grands journaux de 25 minutes dans les deux langues à 18H00 et 19H00. Plus tard, elle étendra ses programmes au matin puis à la soirée. Elle devrait diffuser des documentaires, des talk-shows, mais dans l’immédiat pas de sa propre production. Détail révolutionnaire pour la région, il n’y a pas de présentateur vedette: chaque journaliste écrit son commentaire, monte lui-même ses images et mixe le son.

Aujourdhui.ma

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *