Mellilia occupée : la société civile s’insurge contre la visite du président du Parti populaire

Le Parti populaire espagnol (PP) renoue avec ses pulsions provocatrices à l’égard du Maroc. Le président de ce parti de droite, Mariano Rajoy, devra prendre part, selon l’agence de presse Europa press, à la commémoration du 513ème anniversaire de l’occupation de Mellilia vendredi 17 septembre. Le président de la ville occupée, Juan José Imbroda, également du Parti populaire, a exprimé, lundi 13 septembre, sa grande satisfaction quant à la visite attendue de Mariano Rajoy, la qualifiant de très prometteuse pour l’avenir de la ville occupée. Par la même occasion, Imbroda a confirmé le fait qu’aucun ministre du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero n’a annoncé sa participation auxdites festivités. Ainsi, le Parti populaire mène, encore une fois, une campagne de provocation contre le Maroc avec le seul objectif d’envenimer les relations maroco-espagnoles. Notons que cette visite intervient vingt jours seulement après la visite au Maroc du ministre espagnol de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, annonçant l’apaisement de la tension après une crise diplomatique entre les deux Etats provoquée par l’agression de plusieurs citoyens marocains par la police espagnole à Mellilia occupée. A rappeler également qu’un autre responsable du Parti populaire, José Maria Aznar, avait effectué une visite ridicule et caricaturale à Mellilia occupée le mercredi 18 août dernier. Ceci dit, la visite de Mariano Rajoy a suscité l’indignation des composantes de la société civile. «Il s’agit d’une démarche provocatrice qui tente de consacrer la logique coloniale dans la ville. Elle tente également de nuire aux relations entre les deux Etats voisins. En plus, cette visite ne sert nullement les intérêts de l’Etat espagnol. Il est plus que jamais clair que le Parti populaire espagnol, un parti raciste et radical, n’a plus de ligne de conduite politique claire. Il procède désormais à l’aveuglette en méconnaissant les intérêts réels de son pays», dénonce Mounaim Chawki, coordonnateur des relations extérieures du Comité national pour la libération de Sebta et Mellilia, dans une déclaration à ALM. En effet, cette association qui milite pour la libération des deux présides occupés compte organiser un sit-in de protestation, vendredi, contre la commémoration du 513ème anniversaire de l’occupation de Mellilia. «Lors d’une réunion tenue lundi dernier, nous avons pris des décisions à propos des modes de contestation contre les campagnes de provocation menées contre notre pays. Ainsi, nous avons décidé de décréter un embargo économique sur la ville de Mellilia à chaque fois qu’un responsable du Parti populaire se rendra à cette ville. Nous interdirons, ainsi, l’accès aux produits alimentaires, notamment les poissons et les outils de construction. Cet embargo ne devra prendre fin qu’une fois ledit responsable du PP quittera la ville. Cependant, ce sont les habitants espagnols du préside occupé qui contesteront désormais les visites des responsables du PP car il en va de leur sécurité alimentaire», indique M. Chawki. Et d’ajouter que «le PP cherche à provoquer désormais non seulement les sentiments des Marocains mais également ceux des Arabes et des musulmans en général. Rappelons qu’après la visite effectuée à Mellilia, José Maria Aznar s’était rendu à Al Qods et s’est prononcé, depuis, en faveur de l’occupation israélienne de la ville sainte».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *