Meriem Daali et Jalila Morsli parmi les plus jeunes candidats

Meriem Daali et Jalila Morsli parmi les plus jeunes candidats

Parmi les plus jeunes candidats se présentant aux élections législatives du 25 novembre, on note Meriem Daali. A 23 ans, elle est considérée comme la plus jeune. Représentant le Parti authenticité et modernité, elle brigue ainsi à Casablanca un des trois sièges de la circonscription de Moulay Rachid. Cette jeune entrepreneur, venue tout juste de la Grande-Bretagne où elle a fait ses études, a intégré le monde de la politique par la porte du travail associatif. Elle entend élargir son champ d’action et prouver la capacité des jeunes mais aussi des femmes à produire un changement. Plus expérimentée, Jalila Morsli pour sa part se présente à l’arrondissement de Aïn Chock sous les couleurs du RNI. Cette jeune femme politique est native de même quartier où elle a fait ses études primaires et secondaires avant d’obtenir son baccalauréat en 1998. Elle décroche en 2004 un master en études internationales et diplomatie à la prestigieuse université Al Akhawayn à Ifrane. Elle découvre sa vocation pour la politique en présidant le «Club diplomatique» de l’Université Al Akhawayn. Actuellement, elle prépare un doctorat en marketing politique, une variante de la politique de communication marketing, et dirige un groupe scolaire, «Bab Al Andalous». Lors des élections communales de 2009, elle est élue vice-présidente au Conseil de l’arrondissement de Aïn Chock et membre de la mairie de Casablanca et plus tard membre du Conseil de la région du Grand Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *