M’hamed El-Morabit : «Laenser doit être le secrétaire général de tous les Harakis»


ALM : Vous avez révélé certains dysfonctionnements qui entravent les préparatifs du onzième congrès du MP. De quoi s’agit-il au juste ?
M’hamed Al-Morabit : Notre mouvement a choisi de s’inscrire de manière responsable dans les préparatifs du prochain congrès du parti. Notre objectif ultime est de mettre à niveau le MP à partir du moment où le congrès national constitue une étape très importante dans la vie du parti politique. Il faut dire que malheureusement, nous avons constaté plusieurs dysfonctionnements. Les travaux du comité préparatif du congrès du parti ont été caractérisés par la mise à l’écart constante des cadres et des acteurs du parti et ceci a favorisé un climat d’intimidation des militants. Tout cela pour imposer des orientations unilatérales pour la sélection des congressistes.

Pouvez-vous nous fournir des exemples concrets de ces dysfonctionnements?
Nous nous sommes convenus avec le SG du parti de rassembler six ou sept militants du parti qui soient connus pour leur honnêteté et auxquels on va confier la mission d’élaborer un projet pour la bonne marche du congrès. Mais ce projet est resté lettre morte. En plus, nous avons demandé récemment à la direction du parti des exemplaires de la liste du conseil national et la liste du comité préparatif du congrès. Nous avons également demandé à la direction du parti de nous expliquer quelle est la procédure retenue pour la sélection des congressistes. Mais le SG du parti a refusé de donner suite à notre demande. Ce que nous dénonçons c’est la politique de mise à l’écart menée contre certaines personnalités du parti alors que d’autres sont favorisées. Mohand Laenser doit être le SG de tous les Harakis.

Que revendique la Coordination nationale pour un Mouvement populaire démocratique ?
Nous militons pour la mise à niveau du MP et pour instaurer les règles de transparence et d’honnêteté au sein du parti. Nous ambitionnons de permettre au parti haraki de récupérer sa place d’acteur de premier plan sur la scène politique nationale. Ce mouvement a vu le jour il y a six mois. Certes au départ, la direction du parti a déclaré qu’elle partage nos aspirations et qu’elle les adopte. Toutefois rien n’a été fait au niveau de la mise en œuvre et de la concrétisation, par la direction du MP.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *