Miloudi Moukharik : «L élévation de l âge de la retraite va dans le sens contraire du discours officiel»

Miloudi Moukharik : «L élévation de l âge de la retraite va  dans le sens contraire du discours officiel»

ALM : Est-ce que l’UMT sera d’accord avec l’élévation de l’âge de la retraite à 62 ans ?
Miloudi Moukharik : Il faut préciser tout d’abord que l’UMT a appris l’information sur l’élévation de l’âge de la retraite à 62 ans à travers la presse. Et je constate que c’est une drôle de façon de dialoguer avec les représentants des bailleurs de fonds des caisses de retraite qui sont les salariés et les fonctionnaires du secteur public. Nous n’avons été ni informés ni consultés sur cette mesure qui a été prise d’une manière unilatérale. De notre côté, nous gardons la même position au sein de l’UMT. Nous avons toujours appelé à ce que la réforme paramétrique des caisses de retraite, notamment la CMR (Caisse marocaine des retraites) prenne en compte deux éléments essentiels. D’abord la pénibilité des métiers puisqu’on ne peut pas contraindre un fonctionnaire exerçant un métier difficile de travailler plus. Ensuite, nous sommes pour le volontariat des fonctionnaires qui doivent décider eux-mêmes de l’âge du départ à la retraite.

La retraite à 62 ans devient-elle pas inévitable du moment que la CMR est au bord de la faillite ?
Les responsables ne cessent de répéter que la CMR sera déficitaire à la fin de cette année. Il ne faut pas oublier que le taux de cotisations dans cette caisse a déjà été augmenté de trois points pour atteindre 10%. Nous pensons que la problématique de cette caisse est une problématique de gouvernance. Nous sommes pour le sauvetage de cette caisse, mais nous demandons des explications sur les vraies raisons à l’origine des difficultés financières de la Caisse marocaine des retraites.

Vous allez vous opposer donc à l’élévation de l’âge de la retraite ?
L’élévation de l’âge de la retraite, dans le cas où cette décision est prise bien évidemment, va dans le sens contraire du discours officiel tenu par les membres du gouvernement. Notre syndicat a toujours appelé à ce que les premiers concernés, c’est-à-dire les fonctionnaires, soient impliqués d’une manière effective dans tout scénario de réforme. Si le gouvernement décide de prendre une décision unilatérale sur ce dossier, les instances de l’UMT vont se réunir pour tirer les conclusions et prendre les mesures nécessaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *