Mise en place d’un fonds de soutien à la réforme du secteur du transport de 400 MDHS

Intervenant lors d’une réunion, avec les instances représentatives des professionnels du secteur du transport routier des marchandises et des voyageurs, consacrée à l’étude des mesures d’accompagnement de la hausse des prix du carburant, M. Ghallab a indiqué que la création de ce fonds s’inscrit dans le cadre des mesures d’appui à la restructuration du secteur.
Ce montant sera réparti entre le transport routier interurbain des marchandises et des voyageurs (200 millions DH) et le transport routier urbain (200 millions), a-t-il expliqué.
Des comités mixtes seront créés pour étudier les propositions des professionnels du secteur dans la perspective de leur intégration dans le projet de loi de finances 2007, a ajouté le ministre.
La libéralisation du secteur nécessite, selon le ministre, des réformes structurelles pour s’adapter au développement, à l’ouverture et à la concurrence, d’où la définition du coût référentiel des opérations de transport routier. Ce coût doit être réévalué à la lumière des nouvelles hausses des prix du carburant, a précisé M. Ghallab.
Les professionnels du secteur du transport ont soulevé, pour leur part, plusieurs questions auxquelles est confronté le secteur, notamment la hausse répétitive des prix du carburant qui entraîne inéluctablement des répercussions négatives sur le développement du secteur.

Ils ont appelé, par la même occasion, à l’application de la notion de "gasoil professionnel", pour permettre aux entreprises du secteur de couvrir une partie des charges occasionnées par les hausses des prix de carburant et la réduction de la facture pétrolière pour les professionnels du transport.

Saluant l’initiative de la mise en place de ce fonds de soutien, les professionnels ont également recommandé leur participation à l’élaboration des différentes décisions ayant trait à leur domaine d’activité, outre l’introduction de réformes structurelles en vue d’accompagner sa libéralisation et l’instauration de mesures d’applications du coût référentiel des opérations de transport routier.
Les prix de vente de base des produits pétroliers ont connu une hausse à partir du 2 septembre à l’exception des prix de ventes internes du gaz butane qui restent inchangés, rappelle-t-on.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *