Mohamed Moubdi : «Nous pouvons capitaliser sur notre retour au gouvernement»

ALM: Quelle évaluation faites-vous des résultats obtenus par le MP lors des dernières échéances électorales?
Mohamed Moubdi : Cette question a été au centre d’une récente réunion du bureau du MP. Lors de cette réunion on a eu l’occasion de débattre de plusieurs questions. S’agissant ainsi des résultats obtenus par le MP lors des dernières élections, que ce soient les élections des conseils régionaux, des conseils provinciaux et préfectoraux ou même celles des conseils communaux, sont en deçà des aspirations du Mouvement populaire, tel que cela a été indiqué dans un communiqué du parti rendu public à l’issue de la réunion du bureau politique. Cette réunion nous a permis de débattre de ce constat et des moyens susceptibles de permettre au MP de reprendre sa place et de revenir en force sur le devant de la scène politique nationale. Tous les membres du bureau politique ainsi que les leaders du parti partagent cette conviction. Tout le monde a exprimé, lors de la réunion, sa volonté de réorganiser le parti afin de lui permettre de renouer avec sa position.

Quels sont, à votre avis, les facteurs qui expliquent le recul qui a marqué votre parti récemment?
D’abord, il faut dire que cela est dû en premier lieu au positionnement du MP pendant un certain temps dans l’opposition, chose qui n’a pas tellement profité au parti. Je pense que notre position actuelle au sein du gouvernement va nous permettre de récupérer notre place dans le champ politique. Nous pouvons capitaliser sur notre retour au gouvernement. Grâce au soutien du parti à la majorité, le MP s’est vu ouvert une nouvelle porte et le bout du tunnel n’apparaît pas très loin.

Quelles sont les démarches que vous avez décidé d’entreprendre afin de permettre au parti de reprendre sa place?
D’abord le Mouvement populaire doit consolider ses rangs en perspective de la prochaine rentrée politique. Notre parti a besoin de tous ses militants. C’est une question fondamentale. Il est question d’assurer un groupe homogène et cohérent. En plus, l’année prochaine, nous aurons un rendez-vous très important, c’est celui du congrès ordinaire du Mouvement populaire. Ce rendez-vous va nous permettre de faire le point sur toutes les questions qui interpellent les militants du MP dans un climat démocratique et de sincérité . Notre objectif est de revoir le MP se relancer et aller de l’avant.

Vous avez traité lors de la réunion du BP des informations relayées par la presse sur des affaires internes du MP. De quoi s’agit-il ?
Nous ne reprochons rien aux médias. En réalité, nous avons dit, lors de notre réunion, qu’il faut que les membres du parti traitent des questions qui intéressent le parti au sein des instances au lieu d’étaler leurs propos sur les colonnes des journaux. Je pense que l’idée la plus sage est celle de voir établir le débat au sein du MP. C’est le seul moyen d’éviter les tiraillements qui s’avèrent inutiles. Il faut communiquer davantage et il faut aussi que le débat continue.

Justement, certains mettent l’accent sur le manque de communication au sein du parti en raison notamment de la centralisation des décisions.
Au sein du Mouvement populaire, les portes du dialogue sont toujours ouvertes. Le secrétaire général du parti ainsi que tous les membres sont ouverts au débat. Ceux qui avancent cela, doivent apporter la preuve de leurs allégations.

Peut-on dire aujourd’hui que le MP a dépassé ses difficultés internes ?
Le Mouvement populaire reprend de l’élan. Certes, on ne peut pas dire que tout va bien au sein du Mouvement populaire et arrêter ainsi la discussion. Le MP, comme tout parti politique qui aspire au mieux, doit continuer de travailler pour aller de l’avant. Il nous faut plus de communication et plus de contact afin de permettre au MP de se relancer et être ainsi à la hauteur des atteintes de ses militants.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *