Mohamed Réda Taoujni : «La formation des jeunes de Tindouf à la guérilla correspond au profil recherché par l’AQMI»

ALM: Comment expliquez-vous l’implication des éléments du Polisario dans le terrorisme de l’AQMI ?
Mohamed Réda Taoujni : L’implication directe des éléments du Polisario dans le rapt des trois Espagnols en novembre 2009 a été clairement confirmée. Le principal accusé dans cet acte terroriste est Omar Sahraoui, un ancien membre du front séparatiste. On arrive généralement à distinguer un Algérien d’un habitant des camps de Tindouf grâce à une série spéciale de numéros mentionnés dans les cartes d’identité nationale et les passeports délivrés par l’Algérie aux populations de Tindouf. Depuis un certain temps, Sahraoui a mis toute son expérience au profit des terroristes d’Al Qaïda au Maghreb.

Pourquoi est-ce que l’AQMI vise de plus en plus les jeunes des camps de Tindouf ?
La situation qui prévaut actuellement dans les camps de la honte fait que les jeunes dans ces campements plongent dans le désespoir total. Ils se trouvent ainsi devant deux options, soit regagner l’Algérie soit rejoindre les troupes terroristes d’Al Qaïda. Les camps constituent un parterre fertile pour le recrutement de l’AQMI, surtout que les jeunes dans les camps sont bien entraînés, dans le cadre du service militaire obligatoire, au maniement des armes et à la guérilla. Ainsi, la formation militaire des jeunes de Tindouf correspond au profil recherché par l’AQMI. Ceci dit, il faut dire que même les services de renseignement algériens sont impliqués dans l’enlèvement des trois Espagnols.

Quel est l’intérêt pour l’Algérie de s’impliquer dans l’enlèvement des trois Espagnols ?
Il faut placer le kidnapping des trois Espagnols au territoire mauritanien dans son contexte. Il ne faut pas perdre de vue que les services de renseignement algériens sont impliqués dans cet enlèvement pour que l’Algérie puisse faire pression sur le gouvernement espagnol, étant donné que ce dernier adopte une position de neutralité positive dans cette affaire. Sinon, des dizaines de citoyens européens traversent quotidiennement les frontières maroco-mauritaniennes. Pourquoi l’AQMI a enlevé les trois Espagnols particulièrement ?!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *