Mohamed Talib : «Le Maroc est sorti la tête haute de cette affaire»

Mohamed Talib : «Le Maroc est sorti la tête haute de cette affaire»

ALM : Quelle lecture faites-vous du retour de Haidar à Laâyoune?
Mohamed Talib : Le Maroc avait pris une décision souveraine d’interdire l’accès à son territoire national à Aminatou Haidar lorsqu’elle a refusé de remplir les formalités à l’aéroport de Laâyoune. Aujourd’hui, la décision du Maroc de permettre le retour d’Aminatou Haidar est également une décision souveraine. Cette décision dénote de la force du Maroc, car les autorités marocaines n’ont accédé à la demande du retour de Haidar que sur la base de l’impératif du respect total de la loi marocaine.

Quels sont, selon vous, les acquis réalisés par le Maroc dans cette affaire?
A travers l’affaire Haidar, les parties adverses ambitionnaient de bloquer le processus de négociations. Aujourd’hui on voit le secrétaire général de l’ONU appeler à un nouveau round de négociations. En plus, certains pays qui avaient une position contre le Maroc sur le sujet du Sahara, ont nuancé leurs positions. Ainsi, l’Espagne vient de reconnaître pour la première fois l’applicabilité des lois marocaines sur le territoire du Sahara. En fait la diplomatie marocaine a géré le cas Haidar avec intelligence et professionnalisme.

Que faire, désormais, d’Aminatou Haidar?
Avant son retour au Maroc, Aminatou Haidar s’est engagée de respecter les lois marocaines et a récupéré son passeport marocain comme tout citoyen marocain. Cette dame doit, ainsi, honorer ses engagements. Le Maroc ne cesse de faire preuve de fermeté en ce qui concerne le respect des lois marocaines et de l’intégrité territoriale. Au cas où Haidar déshonorera l’engagement qu’elle a pris, elle aura à en assumer la responsabilité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *