Mohand Laenser remet les pendules à l’heure

ALM : Y a-t-il un commentaire à faire sur la rencontre qui a réuni votre mouvance populaire avec le parti de l’Istiqlal et le Parti de la justice et du développement ?
Mohand Laenser : Je n’ai pas de commentaire à faire sur ce sujet. Je crois que le communiqué est clair. Il faut attendre que SM le Roi désigne le Premier ministre pour pouvoir se prononcer et parler du profil du prochain gouvernement.
Mais cette rencontre indique le sens que doit prendre les alliances de votre parti…
Jusqu’à présent, il n’y a encore aucune alliance, ni de l’un ni de l’autre.
Car, comme nous l’avons signalé dans notre communiqué, il s’agit d’échanges de points de vue s’inscrivant dans le cadre des concertations que connaît la scène politique après le scrutin du 27 septembre.
Certains observateurs s’attendaient à ce que vous fassiez une alliance avec l’USFP, mais voilà que vous la faites avec le PI et le PJD…
Le communiqué ne parle pas d’alliance. Celle-ci n’est possible qu’après que SM nomme son Premier ministre. Car ce n’est qu’à ce moment-là que les consultations vont commencer pour constituer des alliances.
Est-ce que vous ne voyez pas qu’un gouvernent constitué du PI , du PJD et des deux mouvements populaires serait un retour aux versions du passé avec une couleur islamiste?
Je n’ai pas de commentaire à faire sur cette question.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *