Moins de chômage, plus de victimes

Au Maroc, le chômage a tendance à la baisse. Du moins pour le moment. Selon les derniers chiffres de la Direction de la statistique, la population active en chômage est passée de 1 389 000 à 1 289 000 personnes entre les quatrièmes trimestres de 2000 et 2001. Résultat : le taux de chômage a reculé de 0,9 points par rapport à la même période de l’année 2000 (12,8 contre 13,7 %).
Cette baisse a touché aussi bien le milieu urbain que le milieu rural. En milieu urbain, le taux de chômage est passé de 21,5 à 20,3 %. Alors qu’en milieu rural la baisse n’a pas dépassé un point passant de 5,2 à 4,2 %. Le recul du chômage a profité à presque toutes les catégories d’actifs, entre autres les hommes, les adultes âgés de 25 à 34 ans et les diplômés citadins. Plusieurs facteurs expliquent la baisse du chômage dans le monde urbain. Vient en premier lieu l’accroissement de l’emploi dans l’ensemble des secteurs d’activité économique. Les secteurs les plus générateurs d’emploi : agriculture, forêt et pêches (+18,9 %), bâtiment et travaux publics (+5,3 %), industrie+ 5,1 %) et services (+2,2 %).
L’auto-emploi (3,6 %) et l’emploi salarial (1,9 %) ont également contribué à dynamiser le marché d’emploi. Sans oublier les entreprises privées non agricoles, notamment le secteur informel. En revanche, en milieu rural, les emplois créés, au niveau des mêmes secteurs d’activité, n’ont pas pu absorber les pertes d’emplois enregistrés au niveau des activités agricoles, au nombre de 171 000.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *