Mouvement populaire

Mohamed Ouzzine, la star montante
Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP), Mohammed Ouzzine compte à son actif plusieurs activités politiques. Né le 5 janvier 1969, M. Ouzzine a occupé, du 2002 à 2007, le poste de conseiller du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes. Professeur de communication et de management en langue anglaise, M. Ouzzine a été l’un des observateurs des élections législatives en Macédoine (2006), coordonnateur du réseau international de la jeunesse libérale (INLY), membre de la commission chargée de l’élaboration de la stratégie électorale du MP et chargé de l’organisation de la jeunesse populaire.

Dermoumi, un défenseur de la jeunesse
A l’âge de 34 ans, Aziz Dermoumi, secrétaire général de la Jeunesse harakie, se fait distinguer au sein de la formation de Mahjoubi Aherdane. Titulaire d’une licence en droit privé et d’un diplôme de troisième cycle en Gestion des affaires publiques, ce jeune natif de Khouribga a été élu en 2009 secrétaire général de l’Union de la jeunesse libérale arabe. Membre du bureau politique du Mouvement populaire depuis 2010, M. Dermoumi participe fortement au débat à propos des questions d’actualité relevant des domaines d’intérêt de la jeunesse marocaine, notamment la participation politique. M. Dermoumi avait adhéré en 2002 à l’Union démocratique et a été désigné membre du comité central du MP après la fusion des trois composantes harakies en 2006.

Hakima Al-Haïti, l’engagement au féminin
Hakima Al-Haïti est l’une des dames qui ont su brillamment représenté le Mouvement populaire. Femme du terrain, Hakima Al-Haïti est l’un des membres actifs du bureau politique du Mouvement populaire. De même, Mme Al Haïti est également vice-présidente de l’Internationale libérale des femmes. Mère de trois enfants, Mme Al Haïti est Docteur génie de l’environnement et gère des entreprises œuvrant dans le même but. Harmoniser la politique et l’environnement n’est pas un obstacle pour Mme Al Haïti. Selon elle, le développement durable est une dimension transversale qui est mise en relief par toutes les tendances politiques mondiales. Ayant intégré la scène politique en 2003, Hakima Al-Haïti évalue positivement ses 7 ans d’exercice. Pour elle, la politique lui a permis d’avoir une vision plus large de la vie courante.

Chagaf, une militante du Sud
Zahra Chagaf est l’exemple de la femme sahraouie politicienne par excellence. Députée parlementaire du mouvement populaire, Zahra Chagaf a été reconduite en septembre 2010 pour la deuxième fois à la tête de l’union féminine de la Haraka. Selon Mme Chagaf, ce nouveau mandat est une responsabilité supplémentaire pour répondre aux revendications féminines dans la sphère sociopolitique. Originaire de Dakhla, Zahra Chagaf a hérité son engouement politique notamment pour le Mouvement populaire de son grand père. Cette idole politique est l’un des quatre fondateurs du Mouvement durant les années 50 dans la région de l’Atlas et les provinces du sud. Eprise par ce monde, Zahra Chagaf ne rate aucune occasion pour inviter les Marocaines d’adhérer au champ politique et d’y laisser leurs touches.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *