Mouvement populaire : la grande inconnue

Mouvement populaire : la grande inconnue

Le Mouvement populaire risque de fausser les calculs de 2007. Dans plusieurs déclarations publiques, son secrétaire général, Mohand Laenser, a affirmé n’écarter aucun scénario d’alliances électorales, y compris avec le PJD. De cette manière, le MP met déjà un pied en dehors de l’actuelle majorité gouvernementale à laquelle il risque de fausser compagnie à l’approche des élections de 2007.
La famille harakie avait déjà multiplié les alliances à l’occasion des échéances électorales et notamment lors du dernier scrutin partiel pour le renouvellement du tiers de la Chambre des conseillers.
Actuellement, le MP prépare une autre alliance pour intégrer le MDS (Mouvement démocratique et social) de Mahmoud Archane. Les tractations, menées de manière secrète sur instigation de Mahjoubi Aherdane, devraient être couronnées, dans les jours prochains, d’une annonce officielle de la forme que prendra la coopération entre les deux entités.
En 2006, la Haraka a fait l’actualité politique et partisane nationale. Ses trois composantes étaient parvenues à venir à bout de leurs divergences pour constituer une union forte aujourd’hui de deux puissants groupes parlementaires au point que le MP a essayé de jouer serré pour arracher le poste de président de la deuxième Chambre.
Le Mouvement populaire s’était également manifesté lors des tractations autour des projets de loi électorale préparés par la majorité. Ses alliés au gouvernement avaient eu beaucoup de mal à le convaincre pour reconduire le scrutin de liste car, au MP, on avait toujours jugé que le scrutin uninominal était le mieux adapté aux réalités marocaines.
Les composantes de la scène politique nationale devront compter avec la présence en force de ce parti et notamment dans ses traditionnels bastions de Khémisset, Oulmès et Boulemane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *