Mouvement populaire : Les Harakis épaulent Said Skalli à Agadir

A J-3, les partis politiques se mobilisent à Agadir pour rafler la mise, chacun multipliant ses efforts sur le terrain. C’est le cas du Mouvement populaire qui a organisé son premier meeting avec la population locale et en présence des sommités du parti dont on note Mohand Laenser, secrétaire général du parti. Une rencontre qui a regroupé quelques centaines d’hommes et de femmes. Le secrétaire général s’est ainsi déplacé pour soutenir Said Skalli, la tête de liste du parti dans la circonscription d’Agadir Idda Outanane. Homme d’affaires avéré dans le domaine du tourisme, le choix de ce candidat s’est fait au détriment de l’ancien membre du parti Brahim Zergdi qui a longuement porté la casquette du parti et qui porte maintenant celle du PAM, toujours comme tête de liste. Une course de longue haleine s’annonce pour le MP d’autant plus que le nouveau candidat se présente pour la première fois devant des figures politiques aguerries. Le choix est loin d’être fortuit. Il s’agit de revenir en force sur cette circonscription. «Le MP veut reconquérir sa place à Agadir», clame Laenser en s’exprimant devant les sympathisants du parti. Cependant, ce meeting a également été l’occasion d’exprimer à l’ensemble des présents que le parti ne mise plus que sur le rural. «Nous sommes fiers d’être un parti qui a longuement réussi en misant sur les voix du monde rural mais le parti sera désormais présent dans les villes et son positionnement sera renforcé lors des législatives du 25 novembre», annonce M. Laenser. Pour Said Skalli, l’occasion était belle pour placer le ballon dans le camp de l’USFP, lequel détient les rênes de la commune urbaine d’Agadir, en passant au crible les blocages des investissements touristiques dans la ville. Et au secrétaire du parti de continuer sur la même lancée : «Les dépenses du gouvernement ont connu une flambée. Elles ont grimpé, de 2007 à 2011, à 7%, soit 10 milliards de dirhams dépensés dans un contexte où les autres pays du monde passent par de grandes crises», annonce-t-il, avant de rectifier le tir : «Il est vrai que la Caisse de dépôt couvre un peu près de 10% du pouvoir d’achat des citoyens démunis mais aujourd’hui faute de ciblage dans le système d’attribution des subventions, cela ne profite qu’aux riches qui ont déjà les moyens pour payer». Le leader du parti a également exhorté l’ensemble des participants à ce meeting à aller voter massivement. «Votre vote est un premier pas menant vers la concrétisation de la Constitution pour laquelle les Marocains ont voté oui», souligne-t-il. Les leaders du parti ont aussi passé en revue leur alliance dans le cadre du G8. Un choix qui s’avère nécessaire et judicieux pour accompagner le développement de ce pays. «Le MP croit en ce nouveau Maroc et à cette Alliance pour la démocratie, qui œuvrera certainement au développement du Royaume tout en accordant une large importance au milieu rural ainsi qu’à la lutte contre le chômage. On a aujourd’hui besoin d’une vraie stratégie de développement et de promotion du monde rural. Une stratégie à l’instar de celles dédiées aux secteurs économiques clefs comme le Plan Maroc Vert et avec des financements et une vision précise», expliquent-ils. La concurrence est rude pour le parti au sein de la circonscription d’Agadir Idda Outanane. En effet, Said Skalli devrait ainsi se frayer un chemin entre des figures avérées de la scène politique locale d’autant plus que la circonscription est connue comme l’un des fiefs de l’USFP représenté par Tarik Kabbage à la tête de la commune urbaine de la ville. Cette circonscription est également l’un des terrains de prédilection du PJD qui a choisi comme tête de liste Aissa Mkiki.
Le RNI a, pour sa part, opté pour Abdellah Aberni, président de la commune rurale de Tamri, à quelques kilomètres d’Agadir. Un seul constat, les partis politiques semblent miser gros sur l’expérience de leurs têtes de liste sur la circonscription d’Agadir Idda Outanane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *