Mouvement revendicatif à Laâyoune : 600 lots de terrain remis aux bénéficiaires

Dans le cadre des initiatives de soutien social, une première phase de distribution de lots de terrain a été lancée, dimanche soir, à la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, avec la remise de 600 lots de terrain aux bénéficiaires. Les veuves bénéficiaires de la 1ère tranche ont été choisies sur la base d’une enquête menée par une commission composée d’élus, de chioukhs de tribus et de représentants de la société civile. La deuxième tranche, prévue la semaine prochaine, profitera aux femmes divorcées et aux personnes à besoins spécifiques. La commission a aussi entamé la distribution des cartes de l’Entraide nationale et d’autres lots de terrain au profit de la population originaire. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le wali de la région de Lâayoune-Boujdour-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Lâayoune, Mohamed Jalmous, a mis en exergue les importants programmes de développement lancés par le gouvernement dans les provinces du Sud, soulignant la détermination du gouvernement à traiter les problèmes sociaux d’une manière globale. Plusieurs citoyens ayant dressé des tentes en dehors du périmètre urbain de la ville de Laâyoune ont afflué, dans la nuit de dimanche à lundi, vers le siège de la wilaya pour bénéficier de l’opération de distribution de ces lots de terrain.

Le Mouvement revendicatif dénote du climat de liberté
Le dressement de tentes par un groupe de citoyens en dehors du périmètre urbain de Laâyoune dénote de la démocratie et du climat de liberté d’expression dont jouit la population marocaine, avait affirmé, jeudi 28 octobre, à Rabat, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri. Lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, réuni sous la présidence du Premier ministre, M. Naciri a indiqué que les populations concernées n’ont fait qu’«exprimer leurs opinions en toute liberté et spontanéité» sur des revendications à caractère «purement socio-économique». Ceci prouve également que ces populations ainsi que celles des autres régions du Royaume sont «très attachées à leur citoyenneté» et que les parties qui «veulent instrumentaliser ces revendications ont été déçues», a-t-il souligné, ajoutant que les ennemis de l’intégrité territoriale sont «incapables d’appliquer ne serait-ce que le seuil minimum» des libertés dont jouissent les Marocains dans toutes les régions du Royaume. Le gouvernement traite cette question avec «sérieux, objectivité et ouverture», loin de tout atermoiement pour lui trouver une solution «dans les plus brefs délais», a précisé le ministre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *