Mustapha Mansouri : «Je n’ai pas peur de la tenue du Conseil national»

Mustapha Mansouri : «Je n’ai pas peur de la tenue du Conseil national»

ALM : Vous avez décidé de porter plainte contre la décision du mouvement réformateur de réunir le Conseil national du parti. Qu’est-ce qui a justifié votre démarche?
Mustapha Mansouri : Effectivement, nous avons décidé de faire appel à la justice contre la décision de certains membres du parti de réunir le Conseil national du Rassemblement national des indépendants. A cette heure, nous sommes en train de finaliser le document et nous allons déposer notre plainte ce jour même (lundi 28 décembre ). La décision de certains membres de réunir le Conseil national en mettant à l’écart l’institution de la présidence du parti est une décision illégale et illégitime. Cette décision n’est pas conforme aux statuts et aux règlements du RNI. Il a été clairement dit dans la conférence de presse organisée récemment pour annoncer la tenue du Conseil national que Mezouar se fonde sur la délégation de pouvoirs qui lui a été accordée par moi-même. Je vous rappelle que j’avais retiré officiellement cette délégation de pouvoir. Ce retrait a été notifié à l’intéressé par le biais de la justice. Je ne suis pas contre la tenue du Conseil national mais surtout pas de cette manière.

Le mouvement réformateur justifie sa démarche en disant que vous n’avez pas convoqué le Conseil national en 2009 même si le règlement intérieur du parti vous oblige à le faire une fois par an. Que répondez-vous à cela?
Ce n’est pas du tout vrai. Le RNI est un parti organisé. Nous respectons à la lettre les règlements du parti. Notre règlement intérieur dit clairement que le Conseil national du parti doit se réunir au moins une fois chaque deux ans. Moi j’ai réuni le Conseil national une fois chaque année . Je vous rappelle que nous avons tenu notre congrès national en 2007. Ainsi, nous avons tenu le Conseil national en 2007, c’est-à-dire avant le 27 mai 2008, et nous avons tenu le Conseil national en 2008, c’est-à-dire avant le 27 mai 2009. Pour l’année en cours, nous étions sur le point de tenir notre Conseil national si le clan Mezouar n’a pas semé la zizanie au sein du parti.

Certains observateurs estiment que le recours à la justice pour régler le différend qui secoue le parti constituerait une prémisse d’une scission du RNI. Qu’en dites-vous?
La scission n’est nullement notre objectif. Je fais de mon mieux pour maintenir l’unité du parti. Nous étions et nous sommes toujours pour le maintien de l’unité de notre parti. Ce que nous voulons, par ailleurs, c’est le respect des règlements. Je n’ai pas peur de la tenue du Conseil national. Comme je viens de le signaler, je suis pour la tenue de ce Conseil mais dans un cadre de respect de la légalité. Je suis prêt à appliquer ce que le Conseil national va recommander. Par ailleurs, aujourd’hui, Mezouar dit qu’il a le soutien de plus des deux tiers des membres du Conseil national. Ceci n’est pas vrai. Moi je dis qu’il faut mettre à jour les listes des membres du Conseil, car plusieurs personnes ont quitté le parti pour des raisons ou pour d’autres.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *