Nadia Yassine se dit satisfaite

Nadia Yassine se dit satisfaite

ALM : Quelle lecture faites-vous des réformes de la Moudawana annoncées par Sa Majesté le Roi, vendredi lors de l’ouverture de la nouvelle année législative ?
Nadia Yassine : Je pense que cela ne choque pas notre sensibilité car c’est ce que nous revendiquons depuis toujours. Les réformes annoncées vendredi prouvent qu’il fallait juste une nouvelle lecture des textes pour que l’on puisse changer beaucoup de choses en ce qui concerne le statut de la femme. D’ailleurs, c’est ce qui est arrivé, car on n’a même pas eu recours à l’Ijtihad. Toutes les nouvelles réformes sont le résultat d’une lecture plus approfondie moderne des textes de la Charia. Et, c’est ce message que nous avons voulu passer lors de la marche que nous avions organisée le 12 mars 2000 à Casablanca où nous avions marqué notre position quant aux réformes de la Moudawana en partant des principes de l’Islam. Il faut donc reconnaître que les réformes ont été positives. Toutefois, nous demeurons sceptiques quant à l’application du nouveau texte et nous pensons qu’il doit être accompagné de mesures administratives et de moyens matériels et humains pour qu’il puisse être appliqué dans le respect total de sa lettre. Car, comme l’a dit le Roi, les défaillances relevées dans ce domaine ne tenaient pas seulement aux dispositions proprement dites du Code, mais plutôt à l’absence de juridictions de la Famille qualifiées sur les plans matériel, humain et de procédure, à même de réunir les conditions de justice et d’équité nécessaires et de garantir la célérité requise dans le traitement des dossiers et l’exécution des jugements.
Vous saluez donc ces réformes ?
Je dirais plutôt que je suis contente de voir que malgré tout, nous arrivons à convaincre avec notre point de vue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *