Najia Adib : «Le fonctionnement des orphelinats doit être revu»

Najia Adib : «Le fonctionnement des orphelinats doit être revu»


ALM : Quel commentaire faites-vous par rapport à l’expulsion des seize évangélistes de l’orphelinat de Aïn Leuh ?
Najia Adib : Les évangélistes exploitent la naïveté des enfants qui sont pour la plupart des enfants abandonnés ou de mères célibataires et profitent de leur misère et de leur impuissance, ainsi que de l’ignorance et la crédulité de leurs parents. Un enfant, c’est une page blanche. Mais on se demande qui est responsable de cette affaire qui se passe au cœur de notre demeure au su et au vu de tous. Qui peut présumer qu’il n’existe pas d’autres phénomènes qui se propagent encore dans ce genre d’orphelinats et d’institutions pour enfants basés dans des villages reculés comme Aïn Leuh. Mais, n’y a-t-il donc pas pour ce genre de d’établissements un contrôle et un suivi de l’Etat, du ministère des Affaires islamiques, du ministère de la Famille et de la Solidarité, du ministère de l’Education… ?

Comment faut-il réagir pour remédier à cette situation ?
Ces évangélistes avaient pour mission d’effacer l’identité musulmane de ces enfants, de leur faire oublier leur Livre Saint le Coran, ses valeurs et ses préceptes. Expulser ces évangélistes était la moindre des choses et devait se faire depuis longtemps. Ce qu’il faut encore faire, c’est les poursuivre en justice, pour en dissuader d’autres. Tout le monde est responsable de cette situation : autorités locales, partis politiques, société civile, organisations non gouvernementales… Si tout le monde faisait son travail, nous ne serions pas arrivés là. C’est une bombe à retardement, ce pourrait être un cancer qui se propagerait dans notre société. Il aurait fallu au moins qu’il y ait des psychologues, psychiatres marocains, un comité de contrôle, qui rendent visite à ces enfants, discutent avec eux, comprennent leur univers, leur répertoire musical…

Que cache véritablement cette affaire ?
Il faut aussi dire qu’on développe dans notre pays le complexe de l’étranger. On ne se pose pas de questions par rapport aux vraies motivations de la présence des étrangers dans notre pays. Y a-t-il parmi eux des évangélistes, des pédophiles…. ? On fait abstraction de tout cela.
Tout ce qui nous intéresse chez eux c’est leurs devises. Ce problème est quelque part l’arbre qui cache la forêt. Pourquoi ces gens ont-ils choisi le Maroc, et plus particulièrement les régions les plus reculées? Outre cela, ils se posent aussi plein de questions par rapport à l’état des orphelinats au Maroc.

Le fonctionnement de ces derniers doit être revu de A à Z. Les enfants qui y sont hébergés souffrent de malnutrition, négligence sanitaire, d’oppression, mauvais encadrement…


ALM avait révélé l’affaire en mars 2005

ALM avait révélé et dénoncé ce qui se passait à Aïn Leuh en 2005. Dans l’édition N° 854, datée du 11 mars 2005, ALM avait consacré un dossier au christianisme. Extrait du papier : «…dans un orphelinat à Aïn Leuh orphelinat de Aïn Leuh (Le Village de l’espérance), géré par des Américains et qui accueille souvent des bébés abandonnés ou illégitimes. Sans minimiser le volume d’amour et de tendresse que les responsables de cet orphelinat donnent aux enfants, voilà, tout de même quelques-uns des objectifs tracés par ces mêmes responsables: «Satisfaire les besoins des enfants sous notre garde en leur démontrant quotidiennement la puissance et l’amour de Dieu et les former adéquatement afin qu’ils puissent retenir les valeurs enseignées qui émanent des Saintes Ecritures et de la culture marocaine». En somme, ils veulent en faire des citoyens marocains honnêtes et chrétiens. L’un des enfants recueillis, Daoud, témoigne: «J’ai deux ans et demi et je suis capable de dire pas mal de mots maintenant. J’aime chanter Alléluia avec les autres». 


Les représentants des religions monothéistes reçus par Cherkaoui

Le ministre de l’Intérieur, Taïeb Cherkaoui, a reçu, jeudi à Rabat, les représentants des églises au Maroc et le Grand Rabbin Joseph Israël. Lors de cette rencontre, les représentants des religions monothéistes ont exprimé leur reconnaissance et leur gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour la Haute sollicitude dont le Souverain les entoure, a indiqué M. Cherkaoui dans une déclaration à la presse à l’issue de cette entrevue. Ils ont également exprimé leurs remerciements au Royaume du Maroc où ils vivent en paix et en toute quiétude et où ils jouissent de la liberté d’exercice de leurs cultes, réitérant leur rejet et leur ferme condamnation de toutes les formes de prosélytisme, a déclaré le ministre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *