Najia Adib : «Luc Ferry doit à tout prix nous révéler l’identité de ce coupable»

Najia Adib : «Luc Ferry doit à tout prix nous
révéler l’identité de ce coupable»

ALM : Comment réagissez-vous à l’affaire Luc Ferry ?
Najia Adib : La déclaration de Luc Ferry nous a intrigués. Luc Ferry est à l’origine d’un grand scandale qui touche aussi bien le Maroc que la France en affirmant qu’«un autre ex-ministre s’était fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons». Ceci prouve que le présumé pédophile a été retrouvé en flagrant délit. Et, nous savons tous que, dans ce cas de figure, seul le procureur général a accès à ce genre d’informations. C’est donc lui seul qui peut connaître la date du crime et l’identité du coupable. Notons que Luc Ferry n’est ni témoin oculaire ni acteur dans cette affaire. Il a juste eu l’information par le biais des responsables hauts placés de l’Etat, en l’occurrence un Premier ministre. C’est-à-dire qu’il y a pleins d’énigmes qui entourent cette affaire dont seul Luc Ferry détient les clés. Autres éléments choquants lors de cette émission, c’est que l’auditoire semblait être au préalable au courant de l’affaire à l’exception de l’animateur, Ali Baddou. Face à cette déclaration qui confirme le fait qu’un crime de pédophilie a été commis au Maroc, nous sommes, en tant qu’acteurs associatifs, dans l’obligation d’agir et de dénoncer ces faits. À cet effet, nous avons décidé de porter plainte contre X, en citant Luc Ferry comme témoin détenteur d’information importante en l’occurrence l’identité du présumé coupable. Cette plainte sera déposée, ce vendredi 3 juin, auprès du procureur du Roi au tribunal de Marrakech.

Que voulez-vous dire à Luc Ferry ?
Nous appelons Luc Ferry à assumer la responsabilité juridique de ses accusations. De même, il doit à tout prix nous révéler l’identité de ce coupable ainsi que du responsable qui lui a fourni l’information. De quel gouvernement s’agit-il ? Pourquoi Ferry a gardé pour longtemps ce secret ? Et pourquoi vient-il aujourd’hui le révéler ? La dénonciation de Luc Ferry n’est pas fortuite. Il ne s’agit pas d’une rumeur que Luc Ferry vient basculer à tort et à travers ! Un ancien ministre comme lui, de surcroît philosophe, n’entraînera pas son nom dans une affaire de «potins». En effet, Luc Ferry détient à lui seul le fil de cette affaire. J’espère qu’il sera aussi courageux pour aller jusqu’au bout du tunnel.

Avez- vous entamé des coordinations avec d’autres ONG françaises dans cette affaire ?
Nous établissons un contact avec l’Association «Ange Bleu». Mais rien n’a été convenu pour le moment. En tant qu’association marocaine, nous devons crier haut et fort cette injustice. Il s’agit de l’honneur et l’innocence de nos enfants. L’enfance marocaine n’est pas un objet sexuel. Notre pays ne doit pas être une destination de tourisme sexuel. Le Maroc est une terre de bienvenu, de respect, de diversité mais également un pays où la loi règne. Il est inconcevable qu’un tel crime passe inaperçu. Notre association n’a pas peur d’affronter ce coupable. Quel que soit le statut de X, qu’il soit ministre ou autre nous ne lâcherons pas cette affaire.

Que pouvez-vous nous dire sur la réactivité des responsables marocains ?
Nous déplorons leur mutisme. Il faut que tous les acteurs marocains unissent leurs efforts pour dénoncer ce crime. En France, la scène politique et sociale bouillonne des suites des révélations de Luc Ferry. La preuve, c’est qu’en moins de 48 heures après nos réactions relayées par les médias, le parquet français a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire à ce sujet. Au Maroc, l’appareil judiciaire était en grève, espérons qu’aujourd’hui nous pourrons rattraper le temps perdu et que le coupable soit puni.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *