Nomination : Youssef Amrani, nouveau secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Youssef Amrani, a été nommé mercredi 25 mai, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM) lors d’une réunion des hauts responsables de cette organisation à Barcelone. La candidature de M. Amrani était soutenue par la France et l’ensemble des pays du Sud membres de l’UpM. Le diplomate marocain a indiqué que sa nomination à ce poste «est un signal politique fort et une marque de reconnaissance des 43 pays membres de cette instance de la vision de SM le Roi Mohammed VI en faveur d’une architecture euro-méditerranéenne rénovée» tout en relevant qu’il s’agit «d’une réussite pour la diplomatie marocaine». Pour M.Amrani, il s’agit d’une lourde responsabilité vu les nouvelles opportunités et les paramètres qui devraient régir les relations entre les pays de la région, en vue d’insuffler une dynamique nouvelle à l’architecture de coopération euro-méditerranéenne. La France qui co-préside l’UpM avec l’Egypte depuis la création de l’organisation en 2008, a «salué chaleureusement» cette nomination. Dans un communiqué, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a qualifié cette nomination «d’excellente nouvelle pour l’Union pour la Méditerranée et pour le développement de projets euro-méditerranéens». «La France compte sur M. Amrani pour mettre en oeuvre des projets de coopération à même d’accompagner les réformes et les mouvements à l’oeuvre au Sud de la Méditerranée», a ajouté M. Juppé. Né le 23 septembre 1953 à Tanger, Youssef Amrani a occupé plusieurs fonctions au sein du ministère des Affaires étrangères. Titulaire d’une licence en sciences économiques de l’Université Mohammed V de Rabat (1978) et d’un diplôme en Management de l’Institut de Management de Boston, il intègre en 1978 le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. De 1981 à 1984, il exerce le poste de secrétaire des Affaires étrangères au cabinet du ministre des Affaires étrangères puis détaché auprès du ministère de l’Energie et des Mines (1990-1992). De 1992 à 1996, il occupe le poste de consul général à Barcelone. Par la suite, il est nommé successivement ambassadeur du Maroc en Colombie, en Equateur et au Panama avec résidence à Bogota (1996-1999), au Chili (1999-2001) et au Mexique, au Guatemala, Salvador, Honduras, Costa Rica, Nicaragua et Belize avec résidence à Mexico (2001-2003). De 2003 à 2008, il occupe le poste d’ambassadeur, directeur général des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. En novembre 2008, M. Amrani est nommé secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Rappelons que l’UpM était sans secrétaire général depuis la démission au mois de janvier 2011 du Jordanien Ahmed Massa’deh. Ce dernier a quitté ses fonctions juste un an après sa prise de fonction. Un communiqué de l’organisation avait précisé à ce sujet que M. Massa’deh avait quitté son poste «car les conditions dans lesquelles il l’a accepté ont changé», sans donner plus de précisions. La candidature de M. Amrani a été présentée officiellement par le Maroc, dimanche 15 mai , lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays arabes méditerranéens, en marge de la réunion extraordinaire du Conseil ministériel de la Ligue arabe au Caire. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, avait souligné que cette candidature avait le soutien unanime des pays arabes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *