Nouvelle demande d’extradition de Londres du prévenu Murray

Le Procureur du Roi près le tribunal de 1ère instance de Rabat, a aussitôt ordonné la détention à la prison de Salé du prévenu qui devait être libéré dimanche dernier à partir de minuit, après avoir purgé une peine d’emprisonnement de 8 mois pour des délits, commis en juin dernier à Rabat, de "consommation de drogue", "usage de violence contre les forces de l’ordre" et "coups et blessures", a indiqué l’avocat dans une déclaration à la MAP.

Le dossier de Lee Lamrani Murray a été soumis, par conséquent, une deuxième fois à la Cour Suprême à Rabat, seule juridiction habilitée à statuer sur ce genre d’affaires, ajoute-t-on de même source. L’avocat a précisé que la demande d’extradition concerne également le prévenu Britannique Paul Allen, condamné lui aussi à une peine de 8 mois de prison pour les mêmes chefs d’inculpation.

L’avocat avait indiqué auparavant à la MAP que son client est bel et bien Marocain, titulaire d’un passeport marocain et possède des extraits d’acte de naissance délivrés par les autorités marocaines compétentes. Il ne peut donc pas être extradé vers un pays étranger, y compris la Grande-Bretagne, en vertu de l’article 721 du code de procédure pénale, avait-il dit.

Selon lui, les autorités britanniques, n’avaient pas, lors de la première demande, respecté le délai réglementaire d’un à deux mois pour introduire une demande d’extradition, comme l’exige l’article 733 du code de procédure pénale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *