Nouvelle provocation espagnole : Installation du symbole du colonisateur sur une colline de Mellilia

Nouvelle provocation espagnole : Installation du symbole du colonisateur sur une colline de Mellilia

Le Parti populaire espagnol (PP) renoue avec ses pulsions provocatrices à l’égard du Maroc. La grande silhouette du «taureau Osborne» sera installée pour la première fois dans le préside occupé de Mellilia. La mise en place de ce symbole traditionnel de l’Espagne à Mellilia occupée constitue, selon les observateurs, un énième acte provocateur du PP. Plusieurs journaux espagnols ont confirmé cette thèse, en précisant que cette démarche est susceptible de raviver la tension entre le Maroc et l’Espagne à propos des deux enclaves occupées, Sebta et Mellilia. Le quotidien espagnol El Mundo a indiqué, mardi 8 février, que la silhouette noire du taureau, à l’origine d’une publicité pour la marque de vin de Xeres Osborne, devenue un symbole de la tauromachie et de l’identité espagnole, va «traverser pour la première fois le détroit de Gibraltar et s’installer en Afrique du Nord». Lundi 7 février, le gouvernement de Mellilia occupée, dirigé par les conservateurs du PP, a donné son feu vert à l’installation, dans environ deux mois, de cette silhouette noire stylisée, de 14 mètres de haut et 14 mètres de large. Selon Daniel Conesa, porte-parole de l’autorité locale, cité par le journal ABC, la silhouette se dressera sur le point culminant du territoire et sera «bien visible» depuis la côte. «Cet exemplaire d’une publicité créée en 1956, qui s’ajoutera aux 88 autres déjà disséminés en Espagne le long des routes, sera installé après une campagne menée localement et ayant recueilli près de 2.000 signatures», souligne El Mundo. La démarche du PP a suscité la colère des militants pour la libération de Sebta et Mellilia. «Il s’agit-là de manœuvres haineuses et provocatrices du PP», affirme Lhbib Hajji, coordinateur national du Comité national pour la libération de Sebta et Mellilia (voir entretien ci-contre). «Le PP veut multiplier les symboles espagnols de l’occupation ainsi que les symboles de l’occupation. Il veut que l’image du grand taureau marque profondément l’esprit et la mémoire des visiteurs de la ville, notamment les Marocains, pour qu’ils puissent intérioriser voire accepter avec le temps le fait que les deux villes sont désormais espagnoles», ajoute-t-il. A préciser que le taureau Osborne ne fait pas l’unanimité en Espagne. Ce symbole est remis en question dans certaines régions à fort sentiment indépendantiste comme la Catalogne. Construit au début comme une icône publicitaire, le taureau Osborne va vite devenir le symbole du nationalisme espagnol, défendu par un certain courant de la Droite, tout aussi que la polémique sur la statue du général Franco. Mais sa forte charge symbolique ne plaît pas à tout le monde dans un pays où les plaies du Franquisme sont encore assez vivaces notamment en Catalogne. En 2002, l’unique exemplaire en Catalogne installé dans la localité d’El Bruc est détruit par un groupe d’inconnus qui avait rejeté, dans «un manifeste contre les symboles espagnols», «les tentatives du gouvernement de dominer la nation catalane», considérant le taureau Osborne comme «un symbole de l’anti-catalanisme le plus enragé». Ainsi le fameux taureau Osborne a été détruit en 2003 puis en 2007 et en 2009 et à chaque fois, l’opération de destruction est revendiquée comme une «volonté irréductible des Catalans à défendre leurs droits nationaux». En 2008, la fameuse statue en fer, installée dans la localité d’Abavides à Galicie, est peinte de couleur orange dans une action contre «la symbolique espagnole». En mai 2005, un jeune artiste de Caceres en Extremadura a eu l’idée, avec un groupe de personnes, de transformer le taureau Osborne en une vache en y ajoutant des taches blanches. Reste à savoir comment sera accueillie la fameuse statue de fer dans le préside occupé de Mellilia aux particularités bien connues. D’ores et déjà, le Comité national pour la libération de Sebta et Mellilia n’apprécie guère l’installation d’un «taureau Osborne». Une statue qui revêt à la fois une symbolique publicitaire, nationaliste et même électorale vu que le grand rendez-vous des urnes s’approche en Espagne.

Le taureau Osborne, symbole traditionnel de l’Espagne
Le taureau Osborne est une énorme silhouette de taureau, conçue à l’origine comme panneau publicitaire pour la marque d’alcool Osborne. Sa fonction première était de promouvoir l’alcool Brandy baptisé «Veterano» du Groupe Osborne. C’est le publicitaire Manolo Prieto qui a eu l’idée de génie de la silhouette du taureau, qui a connu un succès phénoménal. Aujourd’hui, il est devenu l’un des symboles les plus connus d’Espagne. Ce fameux taureau est un symbole culturel populaire : pour s’en convaincre, il suffit de voir le nombre de voitures qui portent un autocollant à l’effigie du célèbre taureau noir. On le retrouve également dans les souvenirs de voyages (T-shirts, casquettes,…), cartes postales. On peut le voir en surimpression sur le drapeau espagnol, en lieu et place des armoiries mais aussi à l’occasion de rencontres sportives. Il existe actuellement 88 taureaux Osborne en Espagne. Menacé de disparition en Espagne par un règlement contre la publicité routière, le taureau Osborne avait été «gracié» en 1997 par le Tribunal suprême qui avait jugé que sa silhouette noire sans inscription «dépassait son sens publicitaire initial» et s’était «intégré au paysage».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *