Nouvelles interceptions de 250 immigrants clandestins aux Canaries

Au cours du week-end, les autorités canariennes avaient déjà intercepté trois barques d’immigrants parties des côtes africaines avec un total de 163 clandestins à leur bord.
Lundi, un premier cayuco, apparemment parti dix jours plus tôt de Guinée-Bissau, a accosté en pleine nuit sur une plage de l’île de Ténérife avec 83 immigrants.

Une deuxième barque avec 77 immigrants, dont quatre mineurs, a été remorquée vers le Puerto de los Cristianos, au sud de l’île, vers 05h00 GMT.
Une troisième barque embarquant 90 émigrants a été remorquée en début d’après-midi vers l’île voisine de la Gomera.

Depuis le début de l’année 2006, près de 11.000 immigrants clandestins sont arrivés par mer aux Canaries, soit plus que le record de 9.929 arrivées illégales enregistrées en 2002.
Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, avait estimé vendredi que ce phénomène était en passe d’être contenu grâce à la coopération des autorités de la Mauritanie et du Sénégal, d’où partent la majorité des immigrants interceptés aux Canaries.

Il avait souligné que seuls 500 immigrants avaient été interceptés en juin contre 3.500 en mai aux Canaries, devenues avec l’île sicilienne de Lampedusa l’une des principales portes d’entrée en Europe des immigrants africains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *