Nouvelles offensives contre les champs du kif à Larache

Après d’intenses opérations de sensibilisation menées auprès des agriculteurs des localités montagneuses pour les dissuader de reprendre la culture de la plante prohibée, les autorités locales sont passé à l’acte, samedi dernier, pour rappeler à l’ordre les réfractaires, indiquent des responsables de la province.

L’actuelle campagne vise la préservation des résultats fort encourageants obtenus l’année écoulée par le plan de lutte contre le cannabis mis en oeuvre par la province de Larache et qui avait permis d’éradiquer toute la superficie emblavée par cette culture illicite, précise un responsable de la province.

La vaste offensive contre les champs du kif menée en juin dernier, période durant laquelle la plante est presque prête à la récolte, avait permis la destruction de toutes les cultures de cannabis dans la province, soit une étendue de 3.765 ha.

Pour l’actuelle campagne agricole, seulement 18 pc des superficies rasées ont vu réapparaître la plante prohibée. Une culture clandestine située dans des lopins de terre incrustés dans les reliefs de cette zone montagneuse et difficile d’accès.

Mais force est de constater que la campagne 2005 a porté ses fruits compte tenu de la régression spectaculaire de 82 pc par rapport aux superficies constatées habituellement lors des années pluvieuses, indique-t-on auprès des responsables de la province.

Dans le souci de se conformer à la légalité et au respect des procédures, les opérations de destruction des champs de cannabis sont supervisées sur le terrain par le parquet. Un représentant du parquet mobilisé dans le poste de commandement (PC) des opérations constate de visu la culture illicite, dresse un PV et ordonne la destruction des champs.
Dans un premier lieu, la campagne actuelle a entamé son offensive dans les communes rurales Beni Grafat, Bni Arous, Tatouft, et Koulla. Initiée dans la volonté de ne consentir aucune exception, l’opération se poursuivra dans les autres communes concernées jusqu’à ce que l’on réédite l’exploit de l’année 2005 :  »une province sans cannabis ».

Responsables de la province et de certains services extérieurs, appuyés par un léger effectif des forces de l’ordre, ont élu domicile dans le PC pour superviser les opérations non-stop. Des tracteurs, trucks et niveleuses accompagnés de dizaines d’ouvriers, fauches à la main, investissent les champs de cannabis pour la destruction de la plante. Le matériel d’irrigation utilisé pour pomper de l’eau frauduleusement vers la culture illicite est également saisi par les autorités.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *