OFPPT : Trente ans de formation

Depuis sa création en 1974, l’OFPPT a été investi d’une mission de développement de la formation professionnelle, et de son adaptation aux besoins de l’économie nationale. Organisme doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, l’Office est géré de façon tripartite, et fait intervenir des représentants des employeurs, des salariés et de l’Etat. Il a pour principales vocations de former une main-d’oeuvre qualifiée, de favoriser la promotion sociale des travailleurs et d’adapter la formation aux besoins du marché du travail.
Dès 1984, date de la réforme du système de la formation professionnelle, l’OFPPT a connu un développement considérable et s’est trouvé investi de nouvelles missions. Il s’agit de favoriser la prise de conscience du rôle déterminant du facteur humain dans le développement et la compétitivité de l’entreprise et d’associer les employeurs aux processus de formation, par une participation directe aux différents cursus de formation.
Avec ses modes de formation diversifiés, ses prestations adaptées aux besoins des entreprises, son implantation nationale, et l’implication, sans cesse croissante, des professionnels, la formation professionnelle s’est forgé une bonne position dans le contexte socio-économique. Les chiffres en attestent. Plus de 92.000 stagiaires y sont annuellement en formation. Quelque 23 000 bénéficiaires participants en cours du soir. Et plus 138.000 salariés y poursuivent une formation continue. L’OFPPT, c’est également 201 établissements de formation, 200 spécialités, couvrant 11 secteurs d’activité et faisant appel aux services de quelque 5800 collaborateurs. Plusieurs dates marquantes ont ponctué le développement de l’Office. Parmi elles, l’année 1986 où le processus d’autonomie des établissements de formation a été entamé et l’année 1987, date de contractualisation des formations avec les associations professionnelles.
En 1989, un nouveau système de sélection et d’orientation des stagiaires été mis en place. Et il aura fallu attendre l’année 1993 pour voir s’instaurer le niveau « Technicien spécialisé » (bac + 2). La réforme du système des contrats a eu lieu en 1996. En 1997, il a été décidé de mettre en place le programme Action-Emploi.
L’année 2003 a été caractérisée par la création de 13 nouveaux établissements de formation professionnelle et l’extension de 2 autres. Et l’année en cours devrait s’inscrire dans cette même tendance. Il est prévu la mise en place de 12 autres centres de formation avec l’intégration de 14 établissements relevant du ministère du Tourisme. Ce qui permettra de générer 6.000 places pédagogiques supplémentaires.
En 2003, l’effectif global des stagiaires a atteint 92.000 stagiaires et devrait en principe monter à 104.000 en 2004-2005. Un objectif qui s’inscrit dans le cadre d’un programme gouvernemental en matière de formation professionnelle et qui vise la qualification de 400.000 jeunes à l’horizon 2007.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *