Opération Haj 2010 : Maysour, une formule Haj low-cost

La Fédération nationale des agences de voyages du Maroc a procédé au lancement de sa nouvelle gamme de produits dédiés à l’opération pèlerinage 2010, mercredi 30 juillet, lors d’une conférence de presse à Casablanca. Et selon Lahbib El Eulj, président de la FNAVM, l’année 2010 marque une nouvelle approche de cette structure. Elle vise plus de transparence concernant les tarifs et les prestations et un désir d’améliorer la qualité des services des agences en labellisant ses dernières et en les fédérant pour un meilleur partenariat avec le ministère du Tourisme, le ministère des Habous et des Affaires islamique et les partenaires en Arabie Saoudite. Et cette année, ce sont 5340 pèlerins qui voyageront via 118 agences de voyages autorisées par le ministère du Tourisme à l’issue du concours national de l’opération pèlerinage de l’année 1431/2010. Un concours visant à réguler le marché et à offrir aux pèlerins un service professionnel et dans un cadre légal. Les produits proposés par la FNAVM concernent le produit Premium, très haut standing, le produit standard et enfin le produit social.
Le produit Premium dont les prix varient entre 87.500 DH par personne (la chambre double) et 77.500 (la chambre triple) comprend un hébergement haut standing dans des hôtels quatre et cinq étoiles situés en face du Haram, un transport de lux, une pension complète, une assistance par une équipe spécialisée et un service personnalisé. Pour sa part, le produit standard est à 68.000 DH la chambre double, 58.500 la chambre triple et 55.000 DH la quadruple. Il est destiné à une clientèle à moyen revenu. Les haj seront hébergés dans des hôtels de 3 et 4 étoiles, à près de 500m et 1000m du Haram. La nouveauté cette année est le produit social «Maysour» qui varie entre 38.000 DH ( chambre de quatre personnes) et 31.000 DH ( chambre de 5 personnes). Les clients de ce produit seront hébergés à 1200 m du Haram. «Maysour» comme les deux produits précédents, comprend une pension complète à Mina et Arafat (lieux de piété par excellence et où les pèlerins ne disposent pas d’assez de temps pour s’occuper de leur ravitaillement) ainsi qu’un transport équivalant au produit standard. L’autre nouveauté cette année est la mise à disposition d’un contrat bien détaillé et personnalisé entre le haj et l’agence de voyages, «pour essayer de protéger au maximum le haj» souligne la FNAVM. Rappelons que la part de marché des agences de voyages n’a cessé de reculer depuis 2005 passant de 10.400, à 5263 en 2008 avant de connaître une nette amélioration depuis 2009. Selon la même source, «l’opération pèlerinage constitue un revenu confortable aux agences de voyages pour se lancer dans d’autres opérations génératrices de devise et de revenu pour le Royaume». Par ailleurs la FNAVM demande au ministère des Habous et des Affaires islamique une augmentation du quota du pèlerinage des agences de voyages à 10.000 pèlerins, aspirant à l’avenir à une plus grande libéralisation tout en veillant à ce que l’État régule le secteur et protège le consommateur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *