Ouverture à Casablanca du 2ème congrès Maghrébin de transfusion sanguine

Cette rencontre maghrébine, organisée par le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS), permettra d’examiner les moyens susceptibles de renforcer la coopération dans le domaine de la transfusion sanguine, de la formation, d’assurance et d’hémovigilance.

Elle vise aussi à sensibiliser les décideurs des pays du Maghreb à la nécessité de mettre en place une législation commune régissant la transfusion sanguine et d’oeuvrer ensemble pour assurer une sécurité transfusionnelle en phase avec l’évolution des connaissances scientifiques dans le monde.

Intervenant à l’ouverture du congrès, M. Fouad Hammadi, secrétaire général du ministère de la Santé, a souligné que la présence des différentes délégations maghrébines traduit leur volonté commune de consolider les liens entre ces pays et d’élargir et renforcer la solidarité entre les donneurs de sang de la région maghrébine.

Il a fait remarquer que cette rencontre, qui connaît la participation de médecins, spécialistes et experts maghrébins, constitue une occasion pour examiner plusieurs questions relatives aux nouveaux dispositifs de prélèvement sanguin, à la sécurité transfusionnelle, aux contrôles de qualité sur les produits sanguins et les analyses médicales.

Et d’estimer que les exposés et les débats sur la bonne utilisation des produits sanguins devront aboutir à des propositions communes visant le développement du système de transfusion sanguine à l’échelle maghrébine.

De son côté, M. Ben Ammar, représentant de l’OMS au Maroc a assuré l’appui de l’Organisation au Royaume dans ses efforts pour le développement du système de transfusion sanguine, relevant, en outre, l’importance de ce congrès régional aux niveaux humanitaire et médical.

Pour sa par M. Ould Mohamed Al Mostafa, représentant du secrétariat général de l’UMA à Rabat, s’est félicité de la qualité de coopération existant entre les pays maghrébins en matière de transfusion sanguine, notamment dans les domaines de formation.

Il a fait savoir que les résultats du congrès de Casablanca seront soumis à la commission des médicaments et d’équipements et présentés au prochain congrès qui se tiendra en Algérie en 2007.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *